Le Club de Strasbourg

Le Club de Strasbourg

Le Club de Strasbourg
Créé en 2003 pour accompagner l'élargissement de l'Union européenne aux pays d'Europe centrale et orientale, le Club de Strasbourg s'étend aujourd'hui au-delà des frontières de l'Union pour faire rayonner l'Europe des Droits de l'Homme et de la démocratie.

Un réseau de villes autour de la place du citoyen dans les politiques publiques locales

Le Club de Strasbourg a pour objectif de faire vivre les valeurs européennes que sont la démocratie, le dialogue entre les cultures et le respect des Droits de l'Homme, y compris des minorités, dans les politiques publiques locales. À cette fin, le Club de Strasbourg travaille en étroite coopération avec le Conseil de l'Europe et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux.

Un lieu privilégié d'échanges et de sensibilisation à de nouveaux comportements

Les rencontres annuelles réunissent les maires et élus des villes membres du Club de Strasbourg pour échanger en compagnie d'experts et de personnalités des institutions européennes autour d'une thématique d'intérêt commun. La rencontre annuelle du Club de Strasbourg est également l'occasion de faire le point sur les travaux du réseau pendant l'année écoulée et de fixer les objectifs du Club pour l'année à venir.

Thématiques abordées lors des précédentes rencontres : la gouvernance locale et la participation citoyenne (2008), l'engagement des villes en faveur des Droits de l'enfant (2009), l'intégration des résidents étrangers et des Roms (2010), l'éthique et la politique (2011), la citoyenneté active (2012), le rôle des villes dans le renforcement de la citoyenneté européenne (2013).

Cette année, la rencontre annuelle du Club de Strasbourg (3-5 novembre 2014) portait sur la question de la mobilité des jeunes en Europe. Le compte-rendu de la rencontre est accessible via la rubrique "Documents utiles".

Les commissions thématiques rassemblent un groupe de villes intéressées à approfondir les échanges sur une thématique spécifique. Les commissions jouent un rôle fondamental dans l'émergence de nouveaux projets.

5 commissions thématiques pour l'échange de bonnes pratiques et l'élaboration de projets communs existent à ce jour :

  • La commission "Culture" : créée en 2005, cette commission s'inscrit dans une dynamique de projets en répondant à plusieurs appels à propositions de la Commission européenne dans le cadre du programme européen "Culture" (devenu Europe Créative). Plusieurs villes participent également à un dispositif de résidences croisées permettant à un artiste de travailler pendant quelques mois dans une autre ville partenaire en bénéficiant d'un soutien financier sous forme d'honoraires. La Ville de Strasbourg a signé en 2012 une convention avec la Région Alsace et l'Institut Français, qui permet de soutenir financièrement des projets artistiques et culturels dans les villes membres du Club notamment mais aussi d'accueillir à Strasbourg des projets issus de ces villes. Dans le cadre du Forum Culture d'Eurocities, les villes membres du Club se rencontrent régulièrement et échangent sur les thématiques de politique culturelle à l'échelle européenne.
  • La commission "Droits de l'Enfant-Jeunesse" a été créée en 2009 pour favoriser l'épanouissement des enfants dans les villes et partager des expériences innovantes en faveur de la protection des Droits de l'Enfant. Les villes partenaires s'engagent à proposer à leurs conseils municipaux respectifs d'adhérer à l'initiative "Ville amie des enfants" de l'UNICEF.
  • La commission "Intégration des populations Roms" a été créée en 2010 pour encourager le partage de bonnes pratiques, le développement de solutions et le renforcement de moyens d'actions locaux en faveur de l'intégration des populations Roms. La commission a participé aux Sommets des Maires sur les Roms, organisé par le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l'Europe et la Ville de Strasbourg en septembre 2011. Les travaux de la commission se poursuivent dans le cadre de l'Alliance européenne des villes et des régions pour l'inclusion des Roms, lancée en mars 2013, dont le groupe de travail est établi à Strasbourg.
  • La commission "Énergie verte" a été créée en 2012 à l'initiative de la ville de Graz. Cette commission est pilotée par le cluster Eco World Styria, l'un des plus importants clusters au monde dans le domaine des cleantech*. L'objectif de cette commission est d'élaborer des projets collaboratifs innovants dans le domaine des cleantech pour faire des villes modernes des villes intelligentes, durables, attractives et agréables à vivre.
    * d'après le classement du groupe International Cleantech Network
  • La commission "Citoyenneté active, Culture de paix et Droits de l'Homme" : créée en 2013 à l'initiative de la ville de Rovereto, cette commission est pilotée par la fondation "Opera Campana dei Caduti".

Des projets menés en commun, porteurs d'un réel enrichissement mutuel et d'un renforcement des liens entre les citoyens européens

  • Animaliter  Les animaux qui parlent en illustration (octobre 2007 – octobre 2009)
    Mené avec le soutien du programme "Culture" de l'Union européenne, ce programme s'est traduit par l'organisation d'expositions, de résidences d'artistes, de conférences, d'ateliers et d'échanges professionnels sur le lien entre texte et illustration à travers le thème des animaux qui parlent.
  • Et Lettera – Writing pictures drawing words (octobre 2010 – octobre 2012)
    Mené avec le soutien du programme "Culture" de l'Union européenne, ce projet a permis une mise en lumière des méthodes de l'apprentissage de l'écriture à travers l'Europe et de leur évolution au fil du temps. Plus d'informations sur le site du projet "Et Lettera".
  • HURRY UP – Human Rights Revisited by Youth in Europe! (septembre 2010 – juin 2011)
    Mené avec le soutien du programme "Jeunesse en action" de l'Union européenne, ce projet a abouti à la Création d'un réseau de jeunes ambassadeurs des Droits de l'Homme, de la démocratie et de la citoyenneté européenne. Pour ce projet, la Ville de Strasbourg s'est vu décerner le prix de la ville "euro-citoyenne" du Ministère des Affaires étrangères et européennes. Pour plus d'informations sur le projet rendez-vous sur cette page.
  • Cities for You, Cities for Europe – CT4EU (septembre 2012 – novembre 2014)
    Mené avec le soutien du programme européen "L'Europe pour les citoyens", ce projet, qui associe Strasbourg et sept villes partenaires du Club, vise à restaurer la confiance entre les citoyens et leurs élus, aussi bien au niveau local qu'au niveau européen. Pendant deux ans, des rencontres ont eu lieu, ainsi que des ateliers, entre les partenaires, dans le but de partager les bonnes pratiques dans le domaine de la participation citoyenne, avec une importance particulière accordée à la participation des jeunes et à l'utilisation des nouvelles technologies. La rencontre finale du projet, qui s'est déroulée du 3 au 5 novembre 2014, a été l'occasion pour les jeunes participants Strasbourgeois et issus de nos villes partenaires, d'adresser les conclusions du projet à des députés européens. Leurs recommandations sont à présent recensées dans la publication finale du projet, accessible via la page dédiée à ce projet.

À ce jour, le Club de Strasbourg compte plus d'une soixantaine de membres :

Dresde, Stuttgart (Allemagne) – Bitola (Ancienne Rep. Yougo. de Macédoine) – AndorreErevan (Arménie) – Graz (Autriche) – Bakou (Azerbaïdjan) – Bruxelles (Belgique) – Sarajevo (Bosnie-Herzgovine) – Plovdiv, Roussé, Sofia, Stara Zagora, Varna (Bulgarie) – Nicosie (Chypre) – Split, Zagreb (Croatie) – San Sebastián (Espagne) – Tallinn (Estonie) – Koutaïssi, Tbilissi (Géorgie) – Rethymnon, Trikala (Grèce) – Budapest, Debrecen, Miskolc, Pécs, Szeged (Hongrie) – Rovereto (Italie) – Daugavpils, Riga (Lettonie) – Kaunas, Vilnius (Lituanie) – LuxembourgLa Valette (Malte) – Gdańsk, Katowice, Kraków, Łódź, Poznań, Varsovie, Wrocław (Pologne) – São Brás de Alportel (Portugal) – Brno, Olomouc, Prague, Ostrava, Plzeň (République Tchèque) – Arad, Bucarest, Iași, Ploiești, Timișoara (Roumanie) – Leicester (Royaume-Uni) – Vologda (Russie) – Bratislava, Košice (Slovaquie) – Ljubljana, Maribor (Slovénie) – Belgrade (Serbie) – Genève (Suisse)

Des villes non européennes font également partie du réseau à titre d'observateurs : Fès (Maroc), Kairouan (Tunisie), Oran (Algérie), Montréal et Québec (Canada).

Le Club de Strasbourg a vocation à s'élargir à toutes les villes qui souhaitent apporter leurs expériences sur les thématiques abordées.

 
Contacts
Direction des relations européennes et internationales
Tél. +33 (0)3 68 98 74 11