Le Club de Strasbourg

Le Club de Strasbourg

Le Club de Strasbourg
Créé en 2003 pour accompagner l'élargissement de l'Union européenne aux pays d'Europe centrale et orientale, le Club de Strasbourg s'étend aujourd'hui au-delà des frontières de l'Union pour faire rayonner l'Europe des Droits de l'Homme et de la démocratie.

Un réseau de villes autour de la place du citoyen dans les politiques publiques locales

Le Club de Strasbourg a pour objectif de faire vivre les valeurs européennes que sont la démocratie, le dialogue entre les cultures et le respect des Droits de l'Homme, y compris des minorités, dans les politiques publiques locales. À cette fin, le Club de Strasbourg travaille en étroite coopération avec le Conseil de l'Europe et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux.

Un lieu privilégié d'échanges et de sensibilisation à de nouveaux comportements

Les rencontres annuelles réunissent les maires et élus des villes membres du Club de Strasbourg pour échanger en compagnie d'experts et de personnalités des institutions européennes autour d'une thématique d'intérêt commun. La rencontre annuelle du Club de Strasbourg est également l'occasion de faire le point sur les travaux du réseau pendant l'année écoulée et de fixer les objectifs du Club pour l'année à venir.

Thématiques abordées lors des précédentes rencontres : la gouvernance locale et la participation citoyenne (2008), l'engagement des villes en faveur des Droits de l'enfant (2009), l'intégration des résidents étrangers et des Roms (2010), l'éthique et la politique (2011), la citoyenneté active (2012), le rôle des villes dans le renforcement de la citoyenneté européenne (2013).

Cette année, la rencontre annuelle du Club de Strasbourg (3-5 novembre 2014) portait sur la question de la mobilité des jeunes en Europe. Le compte-rendu de la rencontre est accessible via la rubrique "Documents utiles".

Les commissions thématiques rassemblent un groupe de villes intéressées à approfondir les échanges sur une thématique spécifique. Les commissions jouent un rôle fondamental dans l'émergence de nouveaux projets.

5 commissions thématiques pour l'échange de bonnes pratiques et l'élaboration de projets communs existent à ce jour :

  • La commission "Culture" : créée en 2005, cette commission s'inscrit dans une dynamique de projets en répondant à plusieurs appels à propositions de la Commission européenne dans le cadre du programme européen "Culture" (devenu Europe Créative). Plusieurs villes participent également à un dispositif de résidences croisées permettant à un artiste de travailler pendant quelques mois dans une autre ville partenaire en bénéficiant d'un soutien financier sous forme d'honoraires. La Ville de Strasbourg a signé en 2012 une convention avec la Région Alsace et l'Institut Français, qui permet de soutenir financièrement des projets artistiques et culturels dans les villes membres du Club notamment mais aussi d'accueillir à Strasbourg des projets issus de ces villes. Dans le cadre du Forum Culture d'Eurocities, les villes membres du Club se rencontrent régulièrement et échangent sur les thématiques de politique culturelle à l'échelle européenne.
  • La commission "Droits de l'Enfant-Jeunesse" a été créée en 2009 pour favoriser l'épanouissement des enfants dans les villes et partager des expériences innovantes en faveur de la protection des Droits de l'Enfant. Les villes partenaires s'engagent à proposer à leurs conseils municipaux respectifs d'adhérer à l'initiative "Ville amie des enfants" de l'UNICEF.
  • La commission "Intégration des populations Roms" a été créée en 2010 pour encourager le partage de bonnes pratiques, le développement de solutions et le renforcement de moyens d'actions locaux en faveur de l'intégration des populations Roms. La commission a participé aux Sommets des Maires sur les Roms, organisé par le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l'Europe et la Ville de Strasbourg en septembre 2011. Les travaux de la commission se poursuivent dans le cadre de l'Alliance européenne des villes et des régions pour l'inclusion des Roms, lancée en mars 2013, dont le groupe de travail est établi à Strasbourg.
  • La commission "Énergie verte" a été créée en 2012 à l'initiative de la ville de Graz. Cette commission est pilotée par le cluster Eco World Styria, l'un des plus importants clusters au monde dans le domaine des cleantech*. L'objectif de cette commission est d'élaborer des projets collaboratifs innovants dans le domaine des cleantech pour faire des villes modernes des villes intelligentes, durables, attractives et agréables à vivre.
    * d'après le classement du groupe International Cleantech Network
  • La commission "Citoyenneté active, Culture de paix et Droits de l'Homme" : créée en 2013 à l'initiative de la ville de Rovereto, cette commission est pilotée par la fondation "Opera Campana dei Caduti".

À ce jour, le Club de Strasbourg compte plus d'une soixantaine de membres :

Dresde, Stuttgart (Allemagne) – Bitola (Ancienne Rep. Yougo. de Macédoine) – AndorreErevan (Arménie) – Graz (Autriche) – Bakou (Azerbaïdjan) – Bruxelles (Belgique) – Sarajevo (Bosnie-Herzgovine) – Plovdiv, Roussé, Sofia, Stara Zagora, Varna (Bulgarie) – Nicosie (Chypre) – Split, Zagreb (Croatie) – San Sebastián (Espagne) – Tallinn (Estonie) – Koutaïssi, Tbilissi (Géorgie) – Rethymnon, Trikala (Grèce) – Budapest, Debrecen, Miskolc, Pécs, Szeged (Hongrie) – Rovereto (Italie) – Daugavpils, Riga (Lettonie) – Kaunas, Vilnius (Lituanie) – LuxembourgLa Valette (Malte) – Gdańsk, Katowice, Kraków, Łódź, Poznań, Varsovie, Wrocław (Pologne) – São Brás de Alportel (Portugal) – Brno, Olomouc, Prague, Ostrava, Plzeň (République Tchèque) – Arad, Bucarest, Iași, Ploiești, Timișoara (Roumanie) – Leicester (Royaume-Uni) – Vologda (Russie) – Bratislava, Košice (Slovaquie) – Ljubljana, Maribor (Slovénie) – Belgrade (Serbie) – Genève (Suisse)

Des villes non européennes font également partie du réseau à titre d'observateurs : Fès (Maroc), Kairouan (Tunisie), Oran (Algérie), Montréal et Québec (Canada).

Le Club de Strasbourg a vocation à s'élargir à toutes les villes qui souhaitent apporter leurs expériences sur les thématiques abordées.

Des projets menés en commun, porteurs d'un réel enrichissement mutuel et d'un renforcement des liens entre les citoyens européens

Depuis 2003, le "Club de Strasbourg" se caractérise par de nombreux échanges d'expériences et des projets concrets mis en œuvre.

Le Réseau européen des villes solidaires

Réseau européen des villes solidaires

La Ville de Strasbourg a lancé au mois d'octobre 2015 le Réseau européen des villes solidaires, créé en partenariat avec les villes de Catane (Sicile) et Rovereto.

Ce réseau vise à intensifier les contacts directs entre les communes et les régions d'Europe afin de mieux coordonner leurs activités et initiatives en faveur de l'accueil des réfugiés. Mais aussi à partager leurs bonnes pratiques au sein de réseaux européens qui travaillent de longue date sur ces sujets, tels que Cités interculturelles, et, plus particulièrement, à permettre aux villes européennes d'organiser au mieux l'accueil et l'intégration des réfugiés.

Comme première mesure concrète dans ces trois domaines, la Ville de Strasbourg, en étroite collaboration avec de nombreuses villes partenaires comme Dresde, Stuttgart et Trikala, ainsi qu'avec le soutien d'autres membres du réseau européen du Club de Strasbourg, a réalisé un vade-mecum portant sur les questions d'ordre très pratique auxquelles les villes européennes sont confrontées lors de l'accueil des réfugiés.

Le vade-mecum vise à rétablir les principes fondamentaux qui devraient guider l'ensemble des villes européennes dans leurs activités et initiatives en faveur de l'accueil des réfugiés et à permettre aux villes participantes d'apprendre les unes des autres et à encourager ainsi un partage structuré des expériences et des savoir-faire. Mais aussi à constituer une source d'inspiration pour les villes n'ayant aucune ou peu d'expérience dans ce domaine.

Service volontaire Européen (SVE) - le volontariat, formation à la tolérance et à la citoyenneté européenne

Ce projet mené avec le soutien de l'Union Européenne (Erasmus +) et du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, permet de renforcer concrètement l'engagement citoyen de jeunes Strasbourgeois, en particulier de ceux qui n'ont jamais vécu d'expérience internationale de longue durée, en leur permettant d'effectuer plusieurs missions de volontariat depuis le mois de septembre 2016 au sein de villes partenaires du Club de Strasbourg, à Stuttgart (Allemagne), Kiev (Ukraine), Koutaïssi (Géorgie), Varna (Bulgarie) et Rovereto (Italie), mais aussi à Fès (Maroc).

Le projet vise ainsi à développer la solidarité, la compréhension mutuelle et la tolérance parmi les jeunes, contribuant ainsi au renforcement de la cohésion sociale au sein de l'Union européenne et à la promotion de la citoyenneté active des jeunes.

Depuis septembre 2016, le Ville de Strasbourg accueille au sein de son administration des volontaires issus des villes européennes partenaires, qui réalisent des missions au service des Strasbourgeois dans le domaine de l'éducation, de la vie étudiante, du rayonnement européen et des transports.

Les appels à candidature sont diffusés sur le site du Lieu d'Europe.

"For Roma, with Roma"

For Roma, with Roma

La Ville de Strasbourg a rejoint en 2016 le projet européen "For Roma, with Roma" de la Commission européenne, qui vise à partager les bonnes pratiques et à développer de nouvelles synergies dans le domaine de l'intégration des populations roms. 20 villes européennes participent à ce projet, dont la municipalité de Trikala, qui anime la Commission Intégration des populations roms du Club de Strasbourg.

Chacune des villes du projet entreprend sur son territoire l'organisation d'actions culturelles, éducatives ou sportives visant à lutter contre les stéréotypes et les préjugés trop souvent véhiculés dans la sphère publique. C'est dans ce cadre que la Ville de Strasbourg a travaillé en partenariat avec l'association Rodéo d'âme à la réalisation d'une pièce documentaire intitulée "Dieu, les caravanes et les voitures" (voir le document dans le bloc de droite "Documents Utiles"), qui vise à sensibiliser de manière originale le plus grand nombre de citoyens à la situation des populations roms. Une première restitution a eu lieu au Lieu d'Europe le 14 Octobre 2016.

Aussi, l'accueil à Strasbourg, en avril 2016, d'un séminaire média, a permis à plusieurs journalistes internationaux de rencontrer les populations roms habitant sur notre territoire et ainsi de valoriser leurs parcours de vie et leurs volontés d'engagement.

URGENT – Urban Re-Generation : European Network of Towns

URGENT - Urban Re-Generation : European Network of Towns

Mené avec le soutien du programme "Europe pour les citoyens" de l'Union européenne, ce projet auquel participent la Ville de Strasbourg et l'Association des Agences de la Démocratie Locale (ALDA) associe une quinzaine de partenaires, des villes européennes et des acteurs institutionnels et associatifs. Le projet porte sur le thème de l'interculturalité, des fractures urbaines et de la radicalisation dans les quartiers défavorisés.

Depuis septembre 2016 et pendant deux ans, des actions vont être menées qui permettront de sensibiliser et de combattre les préjugés, la stigmatisation des migrants et de créer des alter-récits pour favoriser le dialogue interculturel.

La première rencontre a eu lieu à Strasbourg du 28 au 30 novembre 2016 et a permis aux participants internationaux de rencontrer des associations locales engagées en faveur de l'accueil des réfugiés.

 
Contacts
Direction des relations européennes et internationales
Tél. +33 (0)3 68 98 74 11