Le Heyritz

Le Heyritz

Le Heyritz
Figé dans ses fonctions de glacis militaires et de zone portuaire, le Heyritz a engagé sa transformation au milieu des années 1990 avec la réalisation du collège Pasteur (1996) et de l'Hôtel de Police (2002).

Avec l'aménagement d'un nouvel ensemble dont un gymnase flambant neuf à proximité immédiate du collège Pasteur et du nouveau local du Rowing Club de Strasbourg fin 2012, le Heyritz a continué sa transformation.

Le Heyritz représente la porte d'entrée Ouest du projet des Deux-Rives. Situé en bordure du canal, proche du centre historique, il bénéficie d'un environnement et d'une situation privilégiés.

La ville et la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole de Strasbourg au 1er janvier 2015) ont souhaité faire de cette ancienne friche portuaire et industrielle un quartier de qualité conciliant ville et nature et illustrant la politique de mixité engagée depuis 2009.

2013 marque la naissance d'un nouveau quartier avec la réalisation de 5 immeubles (160 logements dont 40 logements sociaux), de 278 logements étudiants (dont 30% de PLS) et d'un parking de 514 places.

Ce nouveau quartier comprend également un hôtel Holiday Inn 3 étoiles de 147 chambres avec un restaurant, ainsi que les sièges sociaux de CUS-Habitat et Habitation moderne et de la Caisse d'Allocations Familiale du Bas-Rhin.

Dans les toutes prochaines années, le quartier accueillera le nouveau siège de la Caisse d'Allocations Familiales.

Un nouveau parc au cœur de l'agglomération

L'objectif de la collectivité était de créer à la fois un parc de proximité et un espace public naturel à caractère sauvage en lien avec l'eau dans une ambiance intime et conviviale.

Objectif réussi : le parc qui a été inauguré en octobre 2014 a conservé le caractère naturel des lieux et a mis en valeur le bassin grâce à un ponton flottant de 300 mètres de long agrémenté de jardins aquatiques. Ce nouveau parc de 8,7 ha (dont 1,5 ha de bassin) constitue un lieu de détente non seulement pour les riverains du quartier du Heyritz mais aussi pour les habitants des quartiers périphériques.

Le parc du Heyritz vient ainsi compléter l'offre des grands parcs de la ville après l'Orangerie, la Citadelle, les Contades ou le jardin des Deux Rives.

Sa création s'est faite en concertation avec les usagers (riverains, conseils de quartier...) grâce à la mise en place d'un atelier de projet. Le bureau d'études "Villes et Paysages" en est le concepteur en association avec "EGIS France" et "Les Éclaireurs".

Trois concepts animent le parc :

  • de la terre à l'eau : un fil conducteur guide les promeneurs depuis les jardins familiaux jusqu'à la promenade des berges
  • s'amuser : la création d'un pôle "sport et loisirs" à l'Ouest
  • se rencontrer : la création d'une zone d'animation à l'Est

Les éléments forts du nouveau parc

Des milieux existants ou créés très variés, propices à la biodiversité : espaces ouverts, semi-ouverts ou fermés, terrestres ou aquatiques, plus ou moins accessibles au public, offrant de multiples habitats à la faune et à la flore...

La conservation de masses boisées et de leur sous-bois, ainsi que des platanes centenaires du Chemin du Heyritz.

Des talus végétalisés ou des gradins engazonnés assurant une transition douce entre la terre ferme et l'eau, au contact avec une surface d'eau peu profonde comportant des plantations aquatiques.

Des jardins flottants de tailles diverses, animant le bassin.

Un ponton en robinier traversant le bassin, permettant de déambuler au plus près de l'eau sur plus de 300 mètres et ainsi de découvrir palmipèdes, batraciens, insectes, poissons...

Une place centrale partiellement végétalisée (place de Vologda) pouvant accueillir ponctuellement des usages festifs et des manifestations.

Une vaste fontaine miroir d'eau au cœur du parc, en limite Nord de la place.

Une grande aire de jeux vallonnée, avec des équipements en bois et inox.

Une passerelle mobile, conçue par le groupement de bureaux d'études Arcadis/ISM, qui s'élève grâce à un système de ciseaux et vérins pour permettre de laisser passer les bateaux.

La reconstitution de jardins familiaux restructurés par le projet et création de nouveaux jardins ainsi que des surfaces pour un potager urbain collectif créé à l'Ouest du site.

Un local technique fonctionnel pour les jardiniers amenés à entretenir le parc mais aussi les autres espaces verts du secteur, pleinement intégré au site.

 

Le parc est composé de trois grandes zones aux fonctions distinctes :

De la terre à l'eau :

C'est le fil conducteur du parc : à l'Ouest avec les jardins familiaux et des futurs potagers urbains collectifs jusqu'à la promenade des berges, agrémenté de nombreux arrêts : pauses contemplatives, pédagogiques, haltes pique-nique.

À proximité immédiate d'une plaine sportive, et jusqu'aux jardins d'expression, le contact à l'eau est retrouvé grâce aux cheminements sur pontons, aux accès à l'eau, aux encorbellements et autre platelages au fil de l'eau.

Au Sud, encore sur les berges, le parc et le bassin se mélangent, formant des jardins humides. En se dirigeant à l'Est, le fil conducteur revient "sur terre", et longe le canal ainsi que les jardins d'expression jusqu'à la station de tram et le parc de l'Étoile.

S'amuser :

Pôle sportif à la fois sur terre mais aussi sur l'eau, il se compose d'une grande plaine sportive et ludique de 3 500 m² environ, permettant la pratique de sports libres tels que jeux de ballons, raquettes... On y trouve également en périphérie des éléments de mobilier pour le cardio-training. Un amphithéâtre de verdure pourra accueillir les spectateurs des manifestations sportives se déroulant sur le bassin : matchs de kayak-polo ou compétitions d'aviron.

Se rencontrer / Être ensemble :

Ce pôle est une zone d'animation qui met en scène les nouveaux bâtiments implantés avec des commerces en pieds d'immeubles et le contact direct au bassin avec une placette d'animation partiellement végétalisée.

En résumé

  • Parc public (7,5 ha) et passerelle
  • Gymnase : 1 850 m²
  • Rowing-club : 1 510 m²
  • 278 logements étudiant (dont 30% de PLS)
  • 165 logements dont 40 logements sociaux
  • Hôtel 3 étoiles (type Holiday Inn express) : 147 chambres
  • 20 000 m² de bureaux (dont le siège commun de CUS Habitat et Habitation Moderne et la CAF)
  • Parking en ouvrage pour l'ensemble des programmes privés de 514 places

 

Acteurs :

  • Ville de Strasbourg – Construction du gymnase : architecte Bernard Oziol (Strasbourg) ; Aménagement du parc : maîtrise d'œuvre groupement Villes et Paysages / Egis / Fluor / Les Éclaireurs
  • Communauté urbaine de Strasbourg – Passerelle : maîtrise d'œuvre groupement Arcadis/ISM
  • Nexity – Logements, hôtel, résidence étudiante, parking silo : architecte Antony Béchu
  • CUS-Habitat / HM – Siège commun : Mongiello & Plisson Architectes
  • CAF – Siège social : Dietmar Feichtinger Architectes
  • Rowing Club : architecte Yannick Grosse
 
Contacts
Mission deux rives
Tél. +33 (0)3 68 98 51 06