Deux-Rives : du môle Citadelle à Kehl

Deux-Rives : du môle Citadelle à Kehl

Deux-Rives : du môle Citadelle à Kehl
Il s'agit de la partie la plus à l'est du projet des Deux-Rives. Du bassin de la Citadelle jusqu'au Rhin, le potentiel de développement y est grand et les enjeux importants.

Le schéma directeur des Deux-Rives et la ZAC des Deux-Rives

Contrairement à la partie ouest des Deux-Rives allant du Heyritz à Danube où l'urbanisation avait commencé en 1998, ce site, comprenant les secteurs Citadelle, Starlette, Coop, Port du Rhin et Rives du Rhin incluant la rive allemande jusqu'à la gare de Kehl (soit 150 hectares) est en grande partie dénué de constructions.

Tout était donc à imaginer.

C'est pourquoi, la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole de Strasbourg au 1er janvier 2015) et le Port Autonome de Strasbourg en partenariat avec la ville ont décidé de s'associer pour définir les grandes lignes d'un projet global.

Un schéma de développement-cadre a été élaboré : le schéma directeur des Deux-Rives. La réalisation de sa programmation et de son aménagement a été confiée en mars 2010 au groupement Reichen & Robert architectes, ainsi qu'à Alfred Peter, paysagiste et associés.

Cette étude prospective permet de garantir une cohérence en maintenant un équilibre entre les activités portuaires à vocation économique et la logique de développement urbain.

Tout en traitant chaque segment à urbaniser comme une entité propre, avec une programmation spécifique en fonction de sa géographie, de son histoire et de son patrimoine, le schéma directeur des Deux-Rives élaboré en 2010, avait identifié 7 bulles à urbaniser avec des préconisations de développement urbain mené sur 20 ans. Le tramway y est utilisé comme un outil de désenclavement et une colonne vertébrale permettant une urbanisation autour de stations, d'espaces et d'équipements publics structurants.

Le potentiel constructible estimé dans le schéma directeur s'élève à 800 000 m². La mise en œuvre des différents programmes de services et de logements prévus devront s'échelonner dans le temps. 45% seront proposés en logements – soit environ 400 000 m² représentant près de 5 000 logements, 40% se répartiront en activités, tertiaire, commerces, équipements et programmes alternatifs ; les 15% restants ne sont pas prédéterminés.

  1. Citadelle "vivre au bord de l'eau" (230 000 m²) : forte valeur ajoutée de l'eau omniprésente et des horizons dégagés. Prévoir une dominante de logements et d'activités liées au fluvial, port de plaisance.
  2. Starlette "recto/verso" (176 000 m²) : un territoire mixte, un équilibre à trouver entre logements à privilégier sur la rive ouest et services complémentaires aux activités portuaires.
  3. Coop "le port, spectacle vivant" (91 000 m²) : site à forte identité, marqué par son histoire et son bâti. Equilibre des fonctions à trouver entre programmes d'équipements culturels et d'activités au Nord créant un espace tampon avec les logements proposés en seconde phase dans la partie plus centrale.
  4. Rhin Napoléon "l'industrie du spectacle" (56 000 m²) : un territoire isolé et déconnecté de la route du Rhin, mais présence d'activités culturelles "alternatives" à maintenir.
  5. Quartier du Port du Rhin "la vie de quartier" (107 000 m²) : renforcement du quartier existant pour aboutir à une masse critique permettant une véritable mixité sociale et de fonctions privilégiant une dominante de logements.
  6. Les Deux-Rives "projet européen" (86 000 m² répartis pour moitié entre Strasbourg et Kehl) : le développement urbain à initier sur les secteurs des anciennes cours des douanes constitue une nouvelle opportunité pour engager une opération transfrontalière autour du Rhin, pouvant être appréhendée comme un espace de liaison des projets et non plus comme une frontière. Les deux rives du Rhin doivent être conçues comme un même projet urbain ambitieux et cohérent. C'est pourquoi un concours d'urbanisme a été organisé en collaboration avec la ville de Kehl en 2012. Ce concours a désigné comme lauréats les agences LIN et Kleyer-Koblitz-Letzel-Freivogel lors du jury du 17 janvier 2013.
  7. Kehl "le quartier de la gare" (73 000 m²) : la gare et le secteur des casernes constituent le terminus provisoire du tramway. Il s'agit d'intégrer ce secteur dans une programmation plus générale, tournée vers le centre ville de Kehl.

Un projet concerté

Des Ateliers de Projet associant professionnels, institutionnels, industriels du Port et habitants, ont été mis en œuvre dès le démarrage des études du schéma directeur, et ont permis de faire émerger des propositions qui :

  • prennent en compte les questions de mobilité et de déplacement sur le territoire transfrontalier
  • valorisent l'omniprésence de l'eau et les qualités paysagères du site en absorbant ses contraintes physiques, environnementales, routières et ferroviaires.

Ces propositions ont été prises en compte dans l'élaboration du schéma directeur des Deux-Rives.

La ZAC des Deux-Rives

Dans la foulée de l'adoption du schéma directeur ont été lancées en février 2012 des études en vue de la création d'une Zone d'aménagement concertée (ZAC) multisites sur un périmètre opérationnel englobant l'ensemble des terrains non encore affectés et correspondant à 5 bulles identifiées par le schéma directeur.

La création de la ZAC des Deux Rives a été approuvée le 21 février 2014 par la Conseil de la Communauté urbaine de Strasbourg.

Cette Zone d'Aménagement Concertée multisites couvre une superficie 74 hectares et se focalise sur la jonction Strasbourg-Kehl, dans le périmètre des quartiers strasbourgeois desservis à horizon 2017 par la ligne D du tram.

Les objectifs sont multiples :

  • répondre à un enjeu symbolique en créant un lieu "urbain" corrélé avec l'Allemagne
  • concevoir un projet territorial en envisageant une relation nouvelle entre la ville et l'eau
  • développer une stratégie urbaine et économique en favorisant l'implantation de nouveaux programmes mixtes et en contribuant à la reconversion ou à la valorisation de sites qui, pour certains, sont associés à des activités portuaires et industrielles
  • mettre la mobilité au cœur de la conception urbaine en s'appuyant sur le tram comme axe de développement et de désenclavement des territoires

Le périmètre opérationnel de la ZAC s'étale sur 74 hectares et couvre des sites non contigus :

  • Citadelle
  • Starlette
  • Coop
  • Port du Rhin
  • Rives du Rhin

Sur les 74 hectares, 50 environ peuvent être valorisés, pour moitié en îlots constructibles, pour une autre moitié en places et espaces publics. Les 24 hectares restants constituent des espaces paysagers et des corridors écologiques qui seront autant de "zones tampons" limitant les "nuisances réciproques" entre les sites urbanisés et les entreprises du Port Autonome de Strasbourg.

Ce sont au total près de 500 000 m² de surface plancher (SP) qui seront ainsi développés, dont plus de 300 000 m² dédiés aux logements (4 000 à 5 000 logements prévus) et 175 000 m² aux commerces de proximité et activités économiques.

Plus d'informations sur la ZAC Deux-Rives.

La SPL des Deux-Rives

L'ambition et la complexité de la réalisation de la ZAC des Deux-Rives, son étalement temporel de même que l'étendue et l'hétérogénéité de territoire rendaient nécessaire le recours à un opérateur.

Celui-ci se chargera de réaliser le projet d'aménagement dans son ensemble et de trouver des leviers à la maîtrise d'ouvrage urbaine de l'agglomération.

Pour ce faire, la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole de Strasbourg au 1er janvier 2015) ont opté, comme de nombreuses métropoles, pour la constitution d'une Société Publique Locale (SPL). Cette forme juridique permet de gérer un projet complexe de renouvellement urbain qui se construit invariablement par itérations successives, d'offrir la souplesse et la rapidité d'action nécessaire, tout en garantissant à la puissance publique la transparence et sécurité juridique.

En octobre 2013, la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole de Strasbourg au 1er janvier 2015), toutes deux seules actionnaires de la nouvelle structure, ont ainsi approuvé les statuts de la SPL (son organisation, ses modalités de gouvernance, la composition de son conseil d'administration, son capital).

Le 26 juin 2014, se tenait son conseil d'administration, entérinant la constitution effective de la SPL des Deux-Rives.

 
Vidéos