Préservons et développons la biodiversité

Préservons et développons la biodiversité

Préservons et développons la biodiversité
Strasbourg vise l'abandon des pesticides pour l'entretien des parcs et jardins et la gestion différenciée des espaces.

Zéro-pesticides

Depuis 2008, le Service des espaces verts et de nature n'emploie plus de pesticides pour l'entretien courant de ses parcs et jardins.

Cette volonté permet :

  • la protection de la santé des concitoyens et des jardiniers,
  • la protection de la nappe phréatique, principale source d'eau potable,
  • la protection et le développement de la biodiversité en ville.

Pour en savoir plus, accédez à la page "Zéro pesticide… et la ville change de nature !" dans le bloc "Lire aussi".

Des pratiques d'entretien différentes

Au quotidien, cela oblige nos jardiniers à :

  • adapter la gestion d'un lieu à son utilisation, ses caractéristiques et sa fréquentation,
  • utiliser des techniques alternatives au désherbage chimique par la mise en œuvre de moyens thermiques, mécaniques et/ou manuels.

Ces données sont désormais prises en compte dès la conception d'un nouvel espace.

La gestion différenciée

Tous les espaces verts de la ville de Strasbourg sont classés selon des critères bien définis en 6 classes de gestion, de la plus horticole à la plus naturelle.

À chaque catégorie d'espaces correspond un protocole d'entretien particulier. C'est ce qu'on appelle la "gestion différenciée".

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger "La gestion des espaces verts de la Ville" dans le bloc "Documents utiles".

Développer la biodiversité en ville

De nombreuses actions sont engagées en ce sens :

  • Abandon des pesticides, nuisibles à la faune et à la flore du sous-sol (vers de terre et micro-organismes en particulier). Un sol dont la vie microbienne est développée permet la création d'un équilibre favorisant la bonne pousse des végétaux, leur résistance à la sécheresse ou aux excès d'eau, aux maladies et autres parasites.
  • Enrichissement de la palette végétale et retour à des plantes autochtones autant que possible. Des plantes adaptées au sol et au climat de notre région permettent des arrosages plus limités et une résistance plus grande aux maladies.
  • Développement d'une palette végétale vivace donc pérenne et moins consommatrice en eau. La plante annuelle, souvent exotique, demande des soins attentifs. Son usage doit être limité.
  • Introduction de ruchers et de vergers en ville. Cela permet d'insister sur la valeur nourricière des jardins urbains et sur le rôle essentiel des abeilles dans la pollinisation des arbres fruitiers.
  • Création de prairies fleuries horticoles (action de fleurissement), de prairies naturelles favorisant le retour d'une faune plus riche, et de prairies mellifères propices au travail des abeilles.
 
Chiffres clés

0 pesticide pour l'entretien des espaces verts depuis 2008

6 classes de gestion différentes qui définissent des protocoles précis d'entretien, adaptés aux sites et à leur utilisation

Source :  Cus 2012
Contacts
Espaces verts et de nature
Tél. +33 (0)3 68 98 51 02