Bruckof-Aristide Briand : vers un habitat de qualité

Bruckof-Aristide Briand : vers un habitat de qualité

Bruckof-Aristide Briand : vers un habitat de qualité
Un nouveau quartier s'est construit à l'angle de l'avenue Aristide Briand et de la route du Rhin. Il s'agit d'une opération mixte qui sera réalisée selon les critères d'un éco-quartier.

Le Bruckhof : présentation et objectifs

Réalisé par Bouygues Immobilier et Eiffage Immobilier ce quartier comprendra 4 000 m² de bureaux et 1 000 m² de commerces et d'activités en pied d'immeubles, 440 logements en accession (dont 170 logements répartis dans 2 résidences étudiants, 36 en accession sociale) et 107 en locatif social gérés par CUS Habitat et Habitat de l'Ill.

BruckhofCe nouveau quartier a été conçu tel un concentré de ville puisqu'on y retrouve les fonctions urbaines de base avec des services et des commerces de proximité, de l'activité économique, des transports performants et accessibles avec à 50 m la ligne D du tram et des espaces publics de qualité. Les bâtiments sont qualifiés Très Hautes Performances Energétiques (THPE) au Nord et Bâtiment Basse Consommation (BBC) au Sud. La 1ère pierre du Bruckhof a été posée le 27 septembre 2011. Les premières livraisons sont prévues en automne 2012 sur l'îlot Nord.

Cette opération vise à être un concentré de ville où l'intensité urbaine a été privilégiée.

Ce programme comprend :

  • un ensemble de 657 logements
  • dont 241 logements pour une résidence étudiante
  • un immeuble de bureaux/hôtel (4 000 m²)
  • des commerces et services en RDC le long de la route du Rhin (1 000 m²).

Acteurs du projet

  • Maître d'ouvrage : Bouygues Immobilier – Eiffage Immobilier
  • Maître d'œuvre : Mérat Wokshop (mandataire) – Schweitzer et Associés, Rey Lucquet et associés.

Historique

  • 2006 : démolition de l'ancien dépôt CTS du Bruckhof
  • 2008 : choix du maitre d'œuvre
  • 2009 : cession du foncier et permis de construire
  • 2010 : démarrage des travaux

Phases à venir

  • sept 2012 : premières livraisons îlot nord
  • 2013 : premières livraisons îlot sud.

Aristide Briand : enjeux et objectifs du projet

Bruckhof Jardin ecopole Venant compléter l'urbanisation le long de la route du Rhin, le lotissement Briand se caractérise par un principe d'îlot "double face" : un front urbain haut au Nord, allégé par des failles et des percements, une architecture plus mesurée au Sud combinée à une insertion paysagère poussée.

Le permis d'aménager a été accordé le 28 février 2011. Les travaux d'aménagement (terrassement, voiries, réseaux, espaces publics, espaces verts, mobiliers urbains, clôtures) sont réalisés en régie par la Collectivité dans le cadre d'une procédure de lotissement, permettant ainsi d'ouvrir à la construction les différents lots à viabiliser. La vente des lots avant travaux de finition a été autorisée par l'arrêté municipal du 16 septembre 2011.

D'une surface d'environ 1.8 ha, le lotissement A. Briand permet la construction de 20 200m² de SHON, dont environ 200 logements, se répartissant de la manière suivante :

  •  lot 1 (1 000m² SHON) : terrain destiné à du logement en autopromotion (entre 10 à 15 logements)
  •  lot 2  (5 618 m² SHON) : projet NLE/Pierres et Territoires de 62 logements (dont 26 en accession sociale) avec activités en RDC – livraison 2013lot 3  (10 000m² SHON) : projet SAS 3B, programmation mixte 130 logements, 800 m² activités, 600 m² bureaux – livraison 2014. Dans le cadre du 4ème Programme Local de l'Habitat, ce lot a été intégré à une consultation "promoteurs" en novembre 2010
  • lot 4 (terrain de 3 521 m² - 2 395 m² SHON) : école spécialisée des Mouettes du Rhin, actuellement localisée au Port-du-Rhin, standard passif (< 15 kWh/m²/an) – livraison T3 2013.

Planning prévisionnel

  • fin 2011 : démarrage constructions lots 2 et 4
  • 2012 : démarrage constructions lot 3
  • 2013 : livraison premières constructions

Petit focus sur le lot 3

La consultation à laquelle le lot 3 a participé avait pour objectif de susciter l'innovation en matière de qualité des logements, tant du point de vue de l'habitabilité et du confort, que de hauts niveaux de performance environnementale. Il s'agit de faire de ces opérations des projets démonstrateurs de nouveaux modes de construire, de la prise en compte volontariste des contraintes et enjeux actuels, spécialement en matière d'environnement, et ce dans un souci de grande qualité architecturale. Les projets sont des "projets test", sur lesquels un partenariat est engagé. Ils feront l'objet d'une évaluation continue.

Le projet SAS 3B tire parti de la position particulière du terrain, signal urbain sur l'avenue du Rhin, ainsi que de sa topographie en contrebas de cette voirie.

Les principaux enjeux du site

  • créer une image valorisante sur le boulevard urbain, faisant référence à son caractère portuaire par l'emploi de la brique en façade
  • offrir une réponse architecturale qui permette un habitat de qualité sur une voie encore fortement circulée
  • proposer un rez-de-chaussée qui génère un contact maîtrisé sur la rue, et contribue à son animation
  • préserver des vues et des transparences vers le cœur d'îlot au sud.

L'opération immobilière est composée de deux parties distinctes :

1/ Au nord, le long de l'avenue du Rhin, un immeuble collectif d'une hauteur d'environ 25 mètres, permet de créer un bâtiment à l'échelle de l'avenue, concentrant la majorité de la constructibilité du programme. Un parement en brique permet de rappeler l'immeuble Vauban situé à proximité.

Le travail architectural permet d'éviter un effet trop massif et contribue à l'animation de l'avenue du Rhin : ouverture des rez-de-chaussée sur l'espace public, transparences vers le cœur d'îlot au sud, fragmentation du linéaire de façade et dessin des façades rythmé par des "fenêtres urbaines" à l'échelle de l'espace public. La distribution de l'immeuble par des coursives au nord permet une ouverture de l'ensemble des logements vers le cœur d'îlot apaisé au sud.

2/ La zone Sud du projet, plus basse, est composée d'habitat intermédiaire disposant d'accès individuels. Elle garantit une bonne insertion de l'opération dans le tissu voisin peu dense, composé de pavillons et d'équipements. Le vocabulaire architectural est adapté, avec l'emploi du bois en façade.

Le cœur de l'îlot est occupé par des espaces communs largement paysagers, pour partie en pleine terre, en lien avec le mail public à l'ouest. Des jardins partagés sont également proposés au sein du collectif. L'organisation d'ensemble du projet permet d'orienter la plupart des logements au sud et de laisser pénétrer le soleil dans le cœur de l'îlot. L'offre de stationnement de l'opération est gérée sous forme d'un socle commun situé sous les logements.

En matière de performance énergétique, les bâtiments collectifs correspondront au niveau dit "Passif", les consommations énergétiques pour le chauffage seront de ce fait inférieures à 16 kW hep/m²/an.

Les bâtiments intermédiaires au sud de l'opération, répondront au niveau de performance dit à "énergie positive", la consommation d'énergie primaire sera inférieure à la quantité d'énergie renouvelable produite au sein de l'opération. Cette ambition énergétique pour une opération de logements constituera une première à l'échelle de l'agglomération.

 
Contacts
Mission deux rives
Tél. +33 (0)3 68 98 51 06