Les Rives du Bohrie : un quartier au cœur de la nature

Les Rives du Bohrie : un quartier au cœur de la nature

Les Rives du Bohrie : un quartier au cœur de la nature
Situé à Ostwald au cœur d'un environnement exceptionnel, le quartier des Rives du Bohrie accueillera à terme plus de 1 000 logements, une crèche, un groupe scolaire, une bibliothèque, un gymnase, des commerces et des services.

Historique

Depuis les années 2000, la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole de Strasbourg au 1er janvier 2015), en collaboration avec la Ville d'Ostwald mène des études sur le secteur, dit des Rives du Bohrie, en vue d'y réaliser un nouveau quartier.

Ces études et les échanges lors de la concertation ont permis de faire émerger un projet ambitieux mettant en œuvre les piliers du développement durable. Les principes directeurs de ce projet ont été actés le 23 octobre 2009 avec la création de la Zone d'Aménagement Concerté (ZAC) par le Conseil communautaire.

Depuis janvier 2011, l'Eurométropole a confié l'opération à un concessionnaire d'aménagement au terme d'une procédure de mise en concurrence : la SAS Rives du Bohrie. Cette société est composée de deux aménageurs : CM CIC SAREST et Nexity - Foncier Conseil.

Ce quartier en cours de réalisation est desservi par le tram depuis 2008.

Une conception guidée par 6 grands objectifs

Une qualité paysagère autour de l'eau :

Le quartier est structuré autour de l'eau avec l'étang du Bohrie, le cours d'eau de l'Ostwaldergraben et les zones humides saisonnières et permanentes. L'eau est ainsi mise en scène dans les espaces naturels (fossés, mares, prairies humides, etc...) développant une végétation particulière. Les fossés peu profonds ("noues") seront secs en temps normal, et remplis d'eau après les pluies. L'eau s'évacuera par la suite vers l'Ostwaldergraben. Les circulations piétonnes, chemins sur digues, pontons d'accès aux berges de l'étang, permettront de profiter de ce paysage. La végétalisation importante du site participera au déploiement de la trame verte sur le territoire.

Habiter la nature

Une large place sera laissée libre de toute urbanisation. En effet, sur les 50 hectares du périmètre du projet, seules 30% de la surface seront urbanisées. Les espaces libres seront occupés par :

  • une prairie hygrophile (végétaux qui ont besoin de beaucoup d'humidité pour se développer) en légère dépression par rapport aux espaces bâtis et permettant de stocker les eaux en cas de crue
  • un espace de renaturation permettant à la biodiversité de se développer – cet espace est déjà en place et en gestion par le conservatoire des sites alsaciens
  • deux bois existants et conservés par le projet
  • un espace dédié à 90 jardins familiaux
  • un espace de maraîchage
  • l'étang du Bohrie et ses berges aménagées en espace de promenade.

Des espaces publics de qualité

Le projet offre une large place aux espaces publics de qualité et à la rencontre. Outre les espaces naturels accessibles aux habitants, des espaces publics seront aménagés au sein des espaces urbanisés.

Aires de jeux pour enfants, aires de jeux pour adolescents, espaces de promenade, notamment le quai qui structure l'ensemble du projet. Le quartier apaisé au maximum des transports motorisés, laissera véritablement l'occasion aux habitants de s'approprier places, rues et cheminements.

Des formes urbaines garantes de confort

Les formes urbaines et architecturales ont été pensées pour offrir un maximum de confort et d'économie d'énergies. Les bâtiments ont été positionnés de façon à éviter les caches solaires. Les façades les plus ensoleillées offriront un maximum d'ouvertures et accueilleront les pièces de vie.

Un quartier animé et ouvert sur la ville

Le quartier accueillera commerces et services de proximité, facilement accessibles, le long du tram, au rez-de-chaussée des bâtiments situés sur l'allée du Bohrie. L'arrivée d'environ 3 000 habitants à terme nécessitera également la réalisation d'un groupe scolaire, d'une crèche et d'une bibliothèque situés au cœur du nouveau quartier. Un nouveau gymnase à l'interface du quartier du Wihrel et du centre culturel du Point d'Eau apportera une attraction et un service supplémentaire à ce secteur.

Priorité aux mobilités douces

La conception du quartier a été réalisée de manière à limiter l'impact de la voiture sur le paysage et sur la qualité de vie. C'est pourquoi le quartier contient un minimum de voies routières et les stationnements regroupés des véhicules à l'intérieur de parkings silos ou en socles d'immeubles ont été choisis.

Un quartier, 3 ambiances

Le projet urbain repose sur 3 secteurs clairement identifiés, dont les enjeux particuliers répondent par des formes urbaines différentes à plusieurs manières d'habiter le nouveau paysage, induit par la logique de l'eau :

  • l'anneau : développant du logement collectif, il sera l'expression de la densité et permettra de donner un véritable statut de boulevard urbain à l'allée du Bohrie, support du tram F. Il concentrera la majeure partie des équipements publics, commerces et services.
  • l'île : développant du logement essentiellement individuel dense (maisons en bande, habitat intermédiaire). Sa forme bâtie permettra de tisser des relations étroites avec la nature environnante. Un silo à voitures préservera une certaine qualité de vie pour ce secteur "sans voitures". À contrario, les cheminements piétons et cycles seront favorisés.
  • le secteur du point d'eau : logement collectif à proximité du quartier du Wihrel et du centre culturel du Point d'Eau. Il développera d'autant plus le loisir puisqu'un gymnase et une place festive y seront implantés.

 

plan bohrie 1

Les travaux de la première tranche ont démarré

Les travaux de la première phase au sud de l'étang du Bohrie (îlot E) s'achèvent. 9 bâtiments collectifs ont pris place dans cet ilot.

Plan Bohrie 2

 

Ce quartier est conçu pour répondre aux attentes des citoyens, mais également pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux d'une ville plus durable. C'est pourquoi une charte de l'éco-citoyen a été réalisée. Elle présente les spécificités de ce projet et propose à chacun des prendre des engagements visant à préserver les aménagements et développer une qualité de vie. Cette charte devra être signée par chaque acquéreur et locataire du nouveau quartier.

Les travaux de la seconde phase s'engagent avec la réalisation de "l'île" au cœur du projet. Au cœur d'un écrin naturel, l'île proposera différentes typologie de logements : du petit collectif à l'individuel dense.

Téléchargez la plaquette d'information sur la réalisation de « l'île ».

Plus d'informations sur le site des Rives du Bohrie.

 
chiffres clés

50 hectares aménagés dont près de 15 urbanisés et 35 ha de nature.
Il permettra de loger environ 3 000 habitants. Il comprend la construction d'une école, d'une crèche, d'un gymnase et de jardins familiaux

Source :  Ville et Eurométropole de Strasbourg
Contacts
Service projets urbains
Tél. +33 (0)3 68 98 51 13
Vidéos