Haute école des Arts du Rhin (HEAR)

Présentation

Par la qualité de ses formations supérieures (grade master en art, design, design et scénographie, graphisme, illustration et didactique visuelle), par la richesse de ses ateliers (bijou, verre, bois, céramique, terre, livre…), l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg figure parmi les meilleures écoles d'art en France. Chaque année, de jeunes créateurs français et internationaux y sont formés.

Une école ouverte au grand public

Aujourd'hui encore, des cours sont donnés dans le bâtiment originel, bâti en 1889. La beauté de ses façades rappelle que l'école fut le principal promoteur de l'Art nouveau à Strasbourg. Un bâtiment historique qui peut être visité lors du traditionnel week-end des diplômés de l'école des Arts Déco, chaque dernier week-end de juin. Un événement qui regroupe plusieurs milliers de visiteurs, étudiants, professionnels ou simplement amateurs d'art. Avec la mise en place d'ateliers du soir (peinture, dessin, aquarelle, gravure, etc.), la tenue de conférences ouvertes, de projections vidéos ou d'une académie artistique d'été, l'école offre l'opportunité à tout un chacun de se forger sa propre culture artistique.

L'une des plus importantes écoles d'art de France

Depuis 2011, l'école est intégrée au Pôle Alsace d'enseignement supérieur des arts aux côtés de l'école d'art de Mulhouse et de l'enseignement supérieur de la musique du Conservatoire de Strasbourg. L'ensemble forme l'une des plus importantes écoles d'art en France.

Au cœur de la Krutenau, une façade en céramique et un parc exceptionnels

Dans ce bâtiment, percé de grandes baies et visant la simplicité architecturale, se font jour des préoccupations fonctionnalistes qui trouveront leur apogée quelques années plus tard. On décèle encore un peu de formalisme dans l’avant-corps central néo-classique dont l’iconographie exalte l’Alsace-Lorraine tout en présentant un échantillonnage des travaux exécutés par l’École.

En contraste avec la brique austère, les grandes divisions verticales de la façade sont matérialisées par des tables rectangulaires ornées de panneaux en céramique polychrome réalisés par Léon Elchinger de Soufflenheim, un élève de l’école, d’après des dessins du munichois Anton Seder, directeur de l’établissement (1889-1916) et rédacteur de la revue Das Kunstgewerbe in Elsass-Lothringen. Les thèmes allégoriques retenus annoncent le programme des enseignements dispensés : architecture, peinture et sculpture, fondés sur l’étude de la science, de l’archéologie et de la géométrie. C’est dans les panneaux à décor végétal que se révèle l’orientation Jugendstil donnée par Seder à l’école, devenue grâce à lui un vivier de l’élite artistique alsacienne dans le domaine des arts décoratifs.

Le premier jardin botanique de Strasbourg (1619) se situait dans le parc attenant, où est aussi implanté le monument aux morts des Strasbourgeois victimes du siège de la ville en 1870.

Services/Activités

  • Enseignement supérieur
  • Accessible au grand public : cours du soir, conférences, projections vidéos, académie artistique d'été

Caractéristiques

Auditorium - 140 places assises.

Accès

  • Tram C, E, F arrêt Gallia

Accès / services aux personnes handicapées

Handicap moteur

Contactez-nous

* Champs obligatoires
* Champs obligatoires
 
* Champs obligatoires