Pourquoi ce colloque ?

Pourquoi ce colloque ?

Pourquoi ce colloque ?
Présentation des atouts de la ville de Strasbourg et des raisons qui l'ont poussé à organiser ce colloque

Strasbourg un vélo d'avance

Strasbourg est l'agglomération la plus « cyclable » de France avec 15% de part modale de déplacements vélo en centre ville et 8% en périphérie. Son réseau cyclable s'étend sur plus de 580 km. La collectivité y consacre annuellement un budget moyen de l'ordre de 5 millions d'euros.

Le schéma directeur actuellement mis en œuvre a pour objectif de doubler la part modale du vélo en 2015 sur l'agglomération pour atteindre 16%. Les principales mesures concernent :

  • l'accroissement du parc de stationnement notamment au centre ville, aux abords des gares TER et des stations tram,
  • le développement du vélo en libre service, Vélhop, et d'autres services,
  • la sécurité de circulation des cyclistes,
  • l'innovation technologique et l'expérimentation dans la communication et les infrastructures,
  • et le développement de nouveaux aménagements cyclables et d'un réseau structurant.

De plus, Strasbourg participe à l'échelon national à l'expérimentation de nouvelles mesures du Code de la route, de nouvelles signalisations, des aménagements de carrefours etc. avec les services de l'Etat : Cerema et DSCR. Strasbourg vise ainsi à figurer dans le peloton de tête des grandes villes cyclables européennes.

Pourquoi ce colloque ?

Ce colloque s'inscrit dans une série de rendez-vous annuels à Strasbourg dédiés à la mobilité active : le code de la rue, le vélo partagé, le piéton au cœur de la ville. Cette année, il porte sur le développement de la pratique du vélo, à l'instar des villes cyclables en Europe.

Le vélo a, en effet, pris une place prépondérante dans certaines villes européennes depuis les années 90. Ce développement témoigne d'une volonté d'apaiser les villes, d'améliorer la qualité de vie, de préserver l'environnement en encourageant la pratique du vélo et de la marche, tout en menant une politique de mobilité durable.

Strasbourg a invité des responsables élus et experts de villes exemplaires comme Copenhague et Groningue, mais aussi Karlsruhe et Offenburg, Bâle et Berne, afin qu'ils expliquent comment ils ont réussi, dans leurs villes respectives, la « révolution culturelle » du passage de la voiture au vélo pour les déplacements quotidiens.

Si Strasbourg roule en tête du peloton des villes françaises pour la part modale du vélo dans les modes de déplacement, il n'en reste pas moins que les villes françaises ont encore du chemin à parcourir pour augmenter la part modale du vélo en s'inspirant des expériences réussies dans d'autres villes européennes.

Ce colloque s'adresse aux élus, ingénieurs et techniciens qui ont pour mission de développer une nouvelle forme de mobilité dans les villes. Il permettra de poser les questions clés sur les politiques publiques innovantes de mobilité active et singulièrement celle consacrée au vélo. Il fournira une boîte à idées aux villes qui désirent développer la part modale vélo sur leur territoire.

Cette journée est co-organisée par la Communauté urbaine de Strasbourg et le Cerema, centre d'expertise scientifique et technique intervenant en soutien des politiques publiques portées par les services de l'État et des collectivités territoriales en partenariat avec la FUB, le CNFPT, l'AITF, la Voirie pour tous et le Club des villes et territoires cyclables.

> Retour