Prévention et promotion de la santé

Prévention et promotion de la santé

Prévention et promotion de la santé
La Ville de Strasbourg œuvre depuis plus de 100 ans en faveur de la santé de ses habitants-es. Elle participe de cette façon à la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

La Ville de Strasbourg entend prendre en charge, dans le cadre d'une politique volontariste, la santé de ses habitants et notamment des populations les plus démunies, donc souvent éloignées de la santé.

Elle adhère à différents projets de prévention et de promotion de la santé, avec le soutien d'organismes nationaux ou mondiaux. Le réseau des Villes actives du Programme National Nutrition Santé ou encore le réseau français des Villes santé de l'Organisation Mondiale de la Santé en sont des exemples (voir bloc "Liens utiles").

Le service santé publique et environnementale de la Ville de Strasbourg porte chaque année des actions de prévention et de promotion de la santé en cohérence avec les besoins et les demandes identifiées par les habitants et les relais territoriaux sur les quartiers. Ces actions peuvent êtres menées dans le cadre de la santé scolaire, la santé dentaire, la protection maternelle et infantile, la vaccination ou encore de la promotion de la santé.

Manger et bouger : un enjeu important

Certains quartiers de la ville présentent les taux d'obésité les plus élevés d'Alsace. Ces données sont particulièrement préoccupantes chez les enfants. L'alimentation et la pratique d'une activité physique régulière constituent les premiers éléments dans la prévention de cette épidémie.

Plusieurs actions sont proposées pour prévenir et lutter contre l'obésité :

La lutte contre le Sida : le dépistage, l'affaire de tous

La Ville de Strasbourg est activement impliquée aux côtés des associations et des professionnels de la lutte contre le VIH/Sida (voir bloc "Liens utiles").

La journée mondiale de lutte contre le Sida, organisée le 1er décembre, est un rendez-vous de solidarité important qui, en 2011, a permis à nouveau de mieux faire connaitre la maladie et de rappeler que le virus est toujours présent.

Le message actuel est centré sur le dépistage, l'objectif étant d'informer le public sur l'importance de connaitre son statut sérologique.

Pour plus d'informations sur le dépistage, parlez-en à votre médecin ou adressez-vous aux centres de dépistages anonymes et gratuits (PDF).

Prévention des conduites à risque et prise en charge des addictions : une forte implication volontariste

Dans un champ de compétences relevant de l'Etat, la Ville de Strasbourg est fortement investie pour la prévention et la prise en charge des addictions. Elle est impliquée auprès des structures associatives pour soutenir leurs activités et participe à la réflexion pour faciliter l'émergence et la concrétisation de projets sur son territoire.

Ainsi, la thématique "réduction des risques et addictions" représentait, en 2010, 60% des subventions allouées au titre de la promotion de la santé. Cet engagement se traduit, par exemple, par un appui au fonctionnement des structures spécialisées, à l'implantation d'un appareil d'échange et de récupération de seringues et à des projets transfrontaliers dans le cadre de l'Eurodisctrict.

Dans le cadre du Contrat intercommunal de prévention et de sécurité (CIPS), la Ville a porté la constitution d'une équipe mobile pluridisciplinaire d'intervenants en addiction sur les évènements festifs.

Les vaccinations

Le secteur des vaccinations tient à jour le fichier des vaccinations. Il organise des séances de vaccination gratuites et contribue à la prévention des maladies par le développement de la couverture vaccinale. Pour plus de renseignements, consultez la page Vaccinations, où en êtes-vous ?.

Prévention et promotion de la santé, quelques chiffres

Taux d'obésité :

  • chez les enfants de 6 ans : 4,7% en Alsace et 3,55% à Strasbourg contre 3,1% au niveau national
  • chez les adultes : 17,8% de la population alsacienne âgée de 18 ans ou plus. C'est le second taux le plus élevé de la France métropolitaine (derrière le Nord-Pas-de-Calais à 20.5%) pour une moyenne en France métropolitaine de 14,5%
  • une autre particularité de l'Alsace est la croissance rapide de ce taux d'obésité : +96% de 1997 à 2009 (pour une moyenne en France métropolitaine de +71%).

Données enfance :

  • Données nationales et régionales : Les inégalités géographiques de santé chez les enfants de grande section de maternelle, France, 2005-2006 In Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) n°31 de septembre 2011 produit par l'Institut national de veille sanitaire (InVS)
  • Données Strasbourg : Bilan d'activité Santé scolaire de la Ville de Strasbourg, 2009-2010

Données adultes :

  • Enquête ObÉpi-Roche de 2009
 
Documents utiles
Contacts
Direction des solidarités et de la santé
Tél. + 33 (0)3 68 98 64 47