angle-left Bloc-notes - Eau et assainissement tarifs et redevances maîtrisés investissements en hausse
Ajouter à mes favoris

Eau et assainissement : tarifs et redevances maîtrisés, investissements en hausse

Lors de la séance du Conseil de l’Eurométropole du 28 septembre, le Président a présenté le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l’eau et de l’assainissement. La maîtrise des tarifs y apparaît alors que les investissements s’accélèrent.

Pour mémoire, il est utile de rappeler que l’Eurométropole de Strasbourg assure la maîtrise d’ouvrage du service public de l’eau potable sur l’ensemble de son territoire. Elle mène en régie propre les missions de production et de distribution d’eau pour 90 % de la population, soit 12 des 33 communes. Le SDEA est en charge du reste.

En 2017, ce sont 35,310 millions de m3 d’eau qui ont été produits sur le territoire métropolitain. Le réseau compte 1 537 km de conduites. 19 km ont été renouvelés cette année-là. L’eau est pompée dans la nappe phréatique entre 17 et 80 mètres. 8 analyses sont effectuées chaque jour, les taux de conformité s’élevant à 99,5 % pour la microbiologie et 99,8 % pour les paramètres physicochimiques.

Dans le cadre du schéma directeur de l’eau potable, six forages et une station de pompage sont en cours d’installation au sein d’un périmètre de protection immédiate de 11 ha, sur le ban de Plobsheim. Il fournira en exploitation normale 1 000 m3/heure mais la production pourra être accrue pour remplacer si besoin le relais de la station du polygone. 18 km de conduites ont été posées entre les deux sites. Ce projet représente 60 millions d’euros d’investissements.

Il faut aussi rappeler l’interconnexion entre le réseau métropolitain et celui de la communauté de communes de Basse-Zorn, pour sécuriser son alimentation en eau potable. On peut souligner que le prix du litre d’eau potable s’établit à 0,0028 cts d’euros pour les communes gérées en régie directe par le service des eaux de l’Eurométropole. Les investissements pour l’eau potable se sont élevés à 28,4 millions d’euros en 2017 et grimperont à 33 millions en 2018 avec une stabilité du prix de vente de l’eau.

Comme pour l’eau, l’Eurométropole assure la maîtrise d’ouvrage de l’assainissement pour les 33 communes. Le système compte 1 718 km de conduites, 77 bassins d’orage et 45 bassins à ciel ouvert, un bassin de 2 300 m3 a été aménagé à Blaesheim, avec les travaux de renforcement du réseau pour y acheminer d’éventuels débordements. 114 km de conduites ont été inspectées. Un programme de travaux est lancé à Eckwersheim, Vendenheim, Plobsheim et Geispolsheim Village. La station de traitement des eaux usées de La Wantzenau a traité 61,6 millions de m3, celles de Plosheim et Achenheim un peu plus d’un million de m3. Les investissements effectués par l’Eurométropole de Strasbourg en faveur de l’assainissement ont atteint 11,05 millions d’euros en 2017 et passeront à 18,56 millions en 2018.

A noter aussi cette délibération, prise au cours de la même séance, qui prévoit de faire passer la redevance de l’assainissement de 0,50 € le m3 à 0,4304 € au 1er octobre 2018.