null Bloc-notes - L’Agence du climat, un outil essentiel pour répondre à l’urgence climatique

Ajouter à mes favoris

L’Agence du climat, un outil essentiel pour répondre à l’urgence climatique

Le Conseil de l’Eurométropole du 24 mars a entériné la création de l’Agence du climat, rouage essentiel dans la mise en œuvre des objectifs de l’agglomération pour répondre aux urgences environnementales. Mode d’emploi.

L’agence du climat, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une structure associative dont les membres seront les 33 communes et l’Eurométropole de Strasbourg, des acteurs institutionnels, établissements publics, associatifs privés, le Conseil de développement, des représentants du monde économique et structures concernées par les questions de production et de fourniture d’énergie, de mobilité, d’environnement, etc.

La "facture" énergétique à l’échelle de l’Eurométropole atteint environ 1,2 milliard d’euros par an, payée par les ménages, les entreprises, les collectivités.

Quelle sera sa gouvernance ?

La délibération adoptée le 24 mars prévoit la création de quatre collèges pour représenter le plus largement possible les acteurs engagés dans la lutte face à l’urgence climatique. Les 33 communes et l’Eurométropole conservent une place prépondérante dans la gouvernance de la structure.

Comment sera financée cette agence ?

L’Eurométropole de Strasbourg a inscrit dans son budget prévisionnel un montant de 580 000 euros qui permettra de couvrir les premières dépenses pour la mise en place de l’association. Des cotisations versées par les membres permettront ensuite de couvrir les besoins de l’Agence du climat.

Quelles seront ses missions ?

L’Agence du climat s’adresse à tous les habitants de l’Eurométropole, aux communes, aux entreprise tertiaires de petite taille, aux associations et acteurs concernés par les questions environnementales. Elle aura pour tâche de conseiller, renseigner, effectuer des diagnostics gratuits, neutres de tout intérêt particulier, pour aider aux évolutions en matière de mobilité ainsi qu’à la nécessaire accélération de la rénovation des logements.

Elle aura aussi pour objectif de minorer au maximum le coût des travaux de rénovation énergétique grâce à l’obtention du maximum de financements. Le soutien aux actions de déminéralisation et de végétalisation fera aussi partie des compétences de l’Agence.

L’Agence du climat de l’Eurométropole sera-t-elle en contact avec les autres organismes intéressés par ces questions ?

Oui ! Elle s’appuie sur le travail, l’expérience et les compétences existantes à l’Ademe, Alter Alsace énergie et la Chambre de consommation d’Alsace, ainsi que le Service d’accompagnement à la rénovation énergétique (Sare) de la Dreale et bien sûr, les services de l’Eurométropole. Il ne s’agit pas de se substituer à ces organismes, mais de concentrer les efforts sur le territoire métropolitain. L’objectif est de démultiplier les moyens d’action et cumuler les solutions en articulant les moyens à disposition de tous, particuliers, professionnels, communes.

L’Agence du climat s’adresse aussi aux communes ?

Oui ! En lien avec les services de l’Eurométropole et des communes, elle travaillera à la réhabilitation du patrimoine public, à la baisse des consommations et surtout, à la fourniture d’énergies décarbonnées.