angle-left Bloc-notes - L’Eurométropole favorise le rapprochement des organismes du logement social
Ajouter à mes favoris

L’Eurométropole favorise le rapprochement des organismes du logement social

Ophéa (ex-CUS Habitat), Habitation moderne et Foyer moderne s’engagent dans un groupement qui doit les rendre plus performants et efficaces. L’Eurométropole et ces acteurs vont au-delà de la loi Elan tout en conservant l’autonomie des trois organismes.

L’esprit de la loi Elan de novembre 2018 est de favoriser le groupement d’organismes de logements sociaux pour leur permettre de disposer d’une taille critique. Ophéa et Habitation Moderne ne sont pas concernés par ces intentions, mais l’Eurométropole leur a demandé de travailler à la création d’un groupement territorial de bailleurs sociaux. Objectif, constituer notamment un collectif assurant un centre de gouvernance local apportant des réponses pérennes aux besoins immobiliers propres des communes et de l’EMS.

Ce groupement réunit donc trois opérateurs gérant près de 32 000 logements et employant 630 salariés. Leurs savoir-faire variés portent non seulement sur le logement social "classique", et aussi sur les résidences spécialisées, équipements de proximité, locaux d’activités économiques, etc.

Le Conseil de l’Eurométropole du 29 novembre a validé ce projet, dont la gouvernance comprendra – outre des représentants des trois bailleurs, trois représentants de collectivités de l’agglomération autres que Strasbourg et Schiltigheim, encore à déterminer. Les communes intéressées sont appelées à se manifester avant la fin 2019.

Le groupement permet de mettre en commun des moyens humains et matériels, d’effectuer des prestations de service entre membres, d’effectuer des maîtrises d’ouvrage d’opérations, des prospections foncières et opérations d’aménagement conjointes ainsi que les compétences spécifiques des organismes HLM.