angle-left Bloc-notes - L'Eurométropole prête à accueillir l'extension d'une agence européenne (ex-LISA)
Ajouter à mes favoris

L'Eurométropole prête à accueillir l'extension d'une agence européenne (ex-LISA)

Très discrètement implantée dans la forêt du Neuhof, l'Agence européenne pour la gestion des systèmes d'information à grande échelle (ex-LISA) veut s'étendre. L'Eurométropole met le terrain à disposition.

Cette agence a été créée en 2011 pour assurer la gestion opérationnelle de systèmes d’information dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice. Opérationnelle depuis le 1er décembre 2012, elle contribue à renforcer le contrôle des frontières extérieures de l’Union européenne, la coopération policière et l’échange et partage de données entre les États membres et l’Union européenne.

Le siège se trouve à Tallinn, en Estonie, alors que la partie technique est implantée à Strasbourg. Jusqu’à 150 personnes y travaillent sur la gestion du système d’information des Visas, le système enregistrant les empreintes digitales des demandeurs d’asile Eurodac, et le système d’information Schengen (échange de données entre les forces de police nationales).

En 2017, le directeur du site a informé l’Eurométropole d’un projet d’extension, motivé par la possible intégration de nouveaux systèmes d’information prévus par la législation européenne sur le site de Strasbourg, dont Etias, chargé d’autoriser des voyages. 165 à 200 emplois supplémentaires seraient à accueillir dans un bâtiment de 5 000 m2, au voisinage du site actuel.

La collectivité dispose d’une parcelle voisine de 1,91 ha. Eu égard à l’intérêt de ce projet, le conseil du 1er mars sera appelé à se prononcer sur sa cession pour l’euro symbolique, pour une valeur vénale de 750 000 euros. L’Eurométropole se place ainsi dans des conditions idéales pour obtenir la confirmation de cette implantation essentielle pour confirmer le statut de capitale européenne de Strasbourg.