angle-left Bloc-notes - Le budget 2018 de l’Eurométropole voté à une très large majorité
Ajouter à mes favoris

Le budget 2018 de l’Eurométropole voté à une très large majorité

Marqué par la stabilité du taux des taxes, le budget 2018 de l’Eurométropole de Strasbourg a été voté par 84 voix sur 100. En incluant les budgets annexes, il s’élève à 1,339 milliard d’euros.

Parmi les éléments qui ont motivé ce très fort taux de votes en faveur du budget primitif 2018 de l’Eurométropole de Strasbourg, la stabilité fiscale qui survient plus rapidement qu’annoncé dans le cadre du pacte de gouvernance établi en 2015. Il prévoyait des hausses de la fiscalité de 3 % par an sur 3 ans pour compenser les baisses des dotations de l’Etat, le budget 2017 avait déjà été marqué par une hausse du taux des taxes nettement moins élevée que prévu. L’objectif annoncé de recherche de la stabilité fiscale intervient ainsi en anticipation, sans que pour autant, la capacité d’investissement ne soit entamée : leur montant atteint (quasiment) 200 millions d’€ cette année.

Ce résultat a été obtenu grâce à des efforts sur l’ensemble des dépenses de l’Eurométropole, en particulier la masse salariale. Celle-ci reste stable entre 2017 et 2018, en raison d’une centaine de postes qui ne seront pas pourvus. La commission de sobriété et les services examinent chaque ligne budgétaire pour identifier des économies possibles. Par ailleurs, les recettes émanant de la fiscalité et des tarifs ont été plus élevées que prévu alors que la baisse de la DGF a été en revanche, moins forte qu’anticipé.

A noter par ailleurs que l’Etat a demandé aux collectivités de se conformer à un plan de réduction des charges, que l’Eurométropole a mis en œuvre, ce qui signifie que la DGF va cesser de diminuer dans les années à venir, sauf changement de la politique de l’Etat bien évidemment. Fin décembre, a été annoncée une modification de la Dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle, pénalisant plusieurs métropoles, dont celle de Strasbourg.

En 2018, l’Eurométropole poursuivra le chantier de mise en conformité du PAPS-PCPI, de la rénovation de l’usine d’incinération des ordures ménagères, le début de la réalisation de la Médiathèque nord, de Schiltigheim, la prolongation du tram vers la Robertsau et Koenigshoffen, etc.