angle-left Bloc-notes - Plan climat l’Eurométropole développe la gratuité des transports en commun
Ajouter à mes favoris

Plan climat : l’Eurométropole développe la gratuité des transports en commun

Pour contribuer à limiter les pics de pollution, l’Eurométropole accroit l’accès à la gratuité des transports en commun en cas de dépassement des seuils de recommandation et d’information. Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la volonté de la collectivité de faire baisser l’usage de la voiture.

Le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg du 29 novembre a suivi des préconisations émises par le groupe de travail sur la gratuité des transports publics établies le 25 octobre. Celui-ci a proposé de mettre en place la gratuité des transports en commun lors des épisodes de pollution dans le cadre fixé par l’article R221–1 du code de l’environnement. 

Il faut noter que cette mise en place ne peut se faire techniquement que le lendemain du jour où la décision de déclenchement de la gratuité est prise. La volonté de l’Eurométropole est d’inciter les usagers à privilégier les transports en commun et les modes alternatifs à l’automobile. Elle est corrélée au déclenchement des mesures de circulation différenciée, appliquée à la suite d’un arrêté préfectoral.

La CTS refacturera à la collectivité le manque à gagner que constatera le concessionnaire, dans le cadre de son contrat avec l’Eurométropole. Jusque-là, un ticket "pic de pollution" à 1,80 € pour des trajets illimités durant la journée, a été mis en place. La collectivité poursuit sa politique de mise en place de solutions permettant à la fois de faire baisser les émissions locales d’éléments polluants tout en tenant compte des impacts sociaux des mesures de restriction de l’usage des automobiles.