angle-left Bloc-notes - Budget primitif 2019, dette à la baisse et investissements en hausse
Ajouter à mes favoris

Budget primitif 2019, dette à la baisse et investissements en hausse

Adopté le 19 décembre 2018, le budget primitif de l’Eurométropole de Strasbourg se caractérise par la stabilité des bases fiscales, la baisse de l’endettement et le retour des investissements à la hausse.

Avec un total de 1,024 milliard d’euros, le budget primitif de l’Eurométropole de Strasbourg est en léger retrait par rapport à l’exercice précédent (1,029 milliard d’euros). Les budgets annexes représentent 79,9 millions pour l’eau, 72,7 millions pour l’assainissement sans oublier les 126,5 millions pour la CTS. Sur ce point, il est à noter que les baisses de dépenses liées au contrat de performance passé entre la CTS et l’Eurométropole conduisent à une diminution de 1,5 million d’euros de la contribution de la collectivité. On relève aussi la poursuite de la stabilité de la masse salariale, pour la 3ème année.

Le budget de fonctionnement s’élève à 712,9 millions d’euros, en baisse de 2,3 % et celui d’investissement atteint 311,7 millions, dont 212,6 millions en investissements opérationnels, en hausse de 12 millions d’euros. 59 % sont supportés par le recours à l’emprunt. Principaux postes de dépense : les transports, l’habitat et le développement du territoire, l’action économique avec l’enseignement, la formation professionnelle et l’apprentissage.

A noter la baisse des charges financières et la réduction de la dette : l’encours diminue de 21,7 millions d’euros. La bonne santé des finances communautaires tient pour une part de l’accroissement des ressources fiscales, malgré la stabilité des taux.