90 résultats
Résultats par page

null Deuxième colloque européen des salles de consommation à moindre risque

Publié le 01/07/2021 - Modifié le 01/07/2021

Ajouter à mes favoris

Deuxième colloque européen des salles de consommation à moindre risque

Europe et international Solidarité, santé

Strasbourg se réjouit de l’engouement autour de ce colloque qui s'est déroulé le 1er juillet au Conseil de l'Europe

2ème colloque européen des salles de consommation à moindre risque - hémicycle du Conseil de l'Europe
Ce jeudi 1er juillet s’est tenu, à Strasbourg, le Deuxième Colloque européen des Salles de consommation à moindre risque (SCMR) avec pour objectif de partager la richesse des expériences, de soutenir les salles existantes et de contribuer au développement de tels dispositifs de réduction des risques dans les pays européens.

Organisé par la Ville de Strasbourg, le Groupe Pompidou du Conseil de l’Europe, et l’association Ithaque, gestionnaire de la Salle de Consommation à Moindre Risque strasbourgeoise Argos, en partenariat avec la Mildeca, l'ARS Grand Est, l'EFUS et le Correlation Network, ce colloque a réuni, sur la journée, 100 personnes en présentiel et 200 en distancié provenant de 15 pays européens.

Parmi les personnalités présentes à ce colloque, Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg tient à remercier la participation d’Olivier Véran, ministre de la santé et des solidarités. Il a notamment apporté son soutien et ses félicitations à la Ville de Strasbourg concernant le travail entrepris sur la réduction des risques à travers l’expérimentation du dispositif de soins avec hébergement médico-social adossée à sa SCMR. Cette l’expérimentation a été autorisée par l’ARS en juin dernier et est une première en France.

" Strasbourg, capitale européenne et ville hospitalière est fière d'être au cœur de ces problématiques qui conjuguent droits humains, tranquillité et santé publique. " se félicitent Jeanne Barseghian et Alexandre Feltz, adjoint à la maire de Strasbourg en charge de la Santé. " Nous nous félicitons de la volonté d’Olivier Véran de développer et de pérenniser les salles de consommation à moindre risque en France, ajoutent-ils. La venue d’élu-es de nombreuses villes de France au colloque à Strasbourg est un signe très positif, de même que le travail en cours à Lille où un projet de SCMR a été récemment délibéré, et à Paris, où la maire réitère sa demande d’ouvrir d’autres salles de consommation à moindre risque sur son territoire ".

Les villes de Marseille, Lyon, Bordeaux et Montpellier travaillent également à des projets similaires. La Ville de Strasbourg se tient prête à leur apporter tout le soutien nécessaire pour que ces projets voient le jour.