angle-left Construction bois, l'Eurométropole solidaire des territoires ruraux
Ajouter à mes favoris

Construction bois, l'Eurométropole solidaire des territoires ruraux

Développer la filière bois-construction répond à des objectifs climatiques et environnementaux. L'exploitation du potentiel forestier de proximité favorise aussi la complémentarité et la solidarité entre territoires.

Avec une quinzaine d'opérations identifiées, la filière de construction de maisons et immeubles en bois s'étend dans l'Eurométropole. Si plusieurs opérations sont en cours à Strasbourg - dont l'emblématique Îlot bois - on trouve également des initiatives à La Wantzenau, Mundolsheim, Mittelhausbergen, Schiltigheim, Breuschwickersheim, Illkirch-Graffenstaden et Eschau.

Il s'agit d'extensions et rénovations de bâtiments publics et privés existants, de constructions d'équipements publics et de logements. L'Eurométropole affiche sa volonté de déployer des programmes immobiliers maximisant l'utilisation du bois, dans l'intention de participer à la lutte contre le changement climatique et aux objectifs du plan climat, d'utiliser et valoriser une ressource de proximité et de valoriser l'image de la ville.

Par ailleurs, l'Eurométropole adresse aussi un signal de complémentarité et de solidarité entre le territoire urbain et les espaces ruraux. La forêt représente plus d'un tiers des surfaces du Grand Est et la filière bois dans son ensemble compte plus de 10 000 entreprises et 55 000 emplois, principalement en Lorraine et Alsace.

L'Îlot bois, en cours d'édification dans le secteur des Deux Rives, représente un des principaux quartiers en bois en France. Il prévoit 29 200 m² de surfaces de plancher pour 443 logements, dont le plus haut édifice en bois de France (11 étages). D'autres projets ambitieux sont en préparation, notamment une autre tour dans le quartier des Rives de Bohrie à Ostwald ou un immeuble de bureaux avenue du Rhin à Strasbourg.