angle-left Bloc-notes - L’Eurométropole de Strasbourg pleinement engagée en faveur du développement durable
Ajouter à mes favoris

L’Eurométropole de Strasbourg pleinement engagée en faveur du développement durable

La lecture du rapport 2017 sur le développement durable dans l’Eurométropole est impressionnante… plus de 100 pages de résumés d’actions touchant à de très nombreux sujets concernant la vie de chacun. Interview de Catherine Trautmann.

Question, le Bloc-Notes : Ce rapport aborde des dizaines de sujets souvent très riches, avec des centaines d’items. N’est-il pas, paradoxalement, « trop fourni » ?

« Fournir ce rapport est une obligation faite aux collectivités de plus de 50 000 habitants issue de la Loi Grenelle 2 de 2010. Il répond donc à un cadre défini par l’Etat. Cela peut sembler énorme mais il correspond non seulement à l’action de la collectivité mais aussi à une situation du territoire dans les multiples domaines que recouvre la notion de développement durable. Il est un état des lieux à un instant donné : chacun pourra y puiser les éléments qui l’intéressent, et il appartient aux élus d’en extraire quelques enseignements pour l’avenir. »

Q : De nombreuses agglomérations sont engagées dans des processus pertinents de DD. Peut-on retenir quelques actions où l’EMS est particulièrement en pointe ?

« Chacun sait que les questions de transport tiennent une place centrale à Strasbourg. Les efforts financiers d’investissement de la part de la collectivité, les efforts de changement de mode de déplacement acceptés par les Strasbourgeois, ont permis de disposer d’un centre-ville libéré d’une part importante de son trafic, et d’assurer une plus forte cohésion du territoire.
De plus, ils ont produit des effets collatéraux extrêmement positifs : amélioration des espaces publics, préservation d’un centre historique inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, développement du centre commercial le plus important de France (hors Paris) mais aussi baisse de la pollution de l’air en cœur de ville. C’est une très importante évolution qui fait de Strasbourg une ville très agréable à vivre et très verte. Et l’on constate que le tram est devenu une solution durable adoptée par de plus en plus de villes françaises ou européennes.
On peut également parler de la transformation actuelle qui touche notre modèle énergétique, avec la création de réseaux de chaleurs biomasse, le développement de la géothermie ou les expérimentations en énergie solaire. C’est un enjeu central pour mener à bien nos engagements en matière de changement climatique. »

Q : Le rapport démontre que de très nombreuses actions sont menées dans des domaines très variés, pensez-vous que le grand public en a conscience ?

« Je pense que les Strasbourgeois sont non seulement conscients de ces changements, mais qu’ils sont prêts à les accompagner. A nous de les associer et de valoriser leur participation. Nos concitoyens attendent des pouvoirs publics qu’ils prennent leurs responsabilités en ce domaine, à la condition que ces changements soient également l’occasion de réduire les inégalités. Nous ne réussirons rien en négligeant l’impact social et en laissant les plus fragiles de côté. »