angle-left Les animations d’été, une institution à Strasbourg et en Alsace

Les animations d’été, une institution à Strasbourg et en Alsace

Groupe Strasbourg, énergies positives, élus socialistes et de la société civile Publié le 11/08/2016

La municipalité a décidé d'amplifier une fois de plus le dispositif des animations d'été au vu du succès rencontré. Nous avons demandé à Mathieu Cahn, adjoint au Maire en charge de ce dispositif, de bien vouloir répondre à nos questions.

Pourquoi mettre autant d'énergie, d'ardeur et de moyens dans la mise en place de ces animations d'été ?

Nous poursuivons plusieurs objectifs au travers de notre programmation estivale. Pour concilier attractivité et animation de territoire, nous visons un juste équilibre entre une offre touristique et une offre de proximité, sans opposer l'une à l'autre.

Cette programmation doit aussi accompagner les évolutions urbaines pour favoriser leur appropriation. Enfin, nous pensons aussi à nos concitoyens, aux familles, fragiles économiquement pour qui prendre le chemin des vacances est difficile ou tout simplement impossible.

Ma mission d'adjoint est d'améliorer la qualité de vie dans la ville et à ce titre elle exige un investissement spécifique pendant cette période estivale qui doit être synonyme de plaisirs et de joies pour toutes et tous. C'est la raison pour laquelle nous travaillons chaque année à offrir des animations de qualité, gratuites, ouvertes au plus grand nombre et qui mêleront tradition et modernité. Ce sont ainsi plus de 800 manifestations qui seront proposées sur l'ensemble du territoire.

Les animations estivales font-elles partie des outils de Strasbourg en tant que locomotive ?

En tant que responsable de l'ensemble des grands événements de notre ville, j'ai eu le plaisir de lancer plusieurs fois des festivités et d'échanger avec le public présent. Ce sont bien ces échanges qui me permettent d'affirmer que nos programmations contribuent au rayonnement de notre ville et animent la cité.

Dans tous les quartiers de notre ville, activités de loisirs et événements sportifs, culturels connaissent durant cette période un succès incontesté auprès de tous les publics. Nous assumons sous l'impulsion de notre majorité municipale dirigée par Roland Ries, le rôle de ville centre pendant la période estivale.

Pour ce faire, nous y mettons les moyens humains et matériels pour être à la hauteur des attentes. La reconnaissance durant l'été du fait urbain est incontestable. Strasbourg, par ses événements, donne le rythme. Hissées au même rang que le « Marché de Noël », ces animations d'été appartiennent désormais à notre patrimoine culturel qui fait que notre collectivité réjouit les regards des touristes et des habitants. Strasbourg est ainsi une ville ouverte sur le monde et bien vivante en été comme tout le reste de l'année.

Mathieu Cahn, dites-nous où va votre préférence en matière d'animation estivale ?

Il est difficile de répondre tant les festivités sont multiples et destinées à des publics divers, cependant chacun peut et doit y trouver son bonheur.

Le grand succès des Docks d'été se poursuivra sur le parvis de la Presqu'île Malraux doté d'une plage avec sable, parasols, transats, agrémenté par l'espace nautique familial. Il sera toujours possible de « naviguer » sur le bassin d'Austerlitz avec pédalos, bateaux électriques, sphères flottantes et engins gonflables. Le bal du 14 juillet, l'opération Passion Sport ou encore la tournée Arachnima, sont également de retour.

J'ai souhaité aussi enrichir la programmation d'événements inédits ou revisités en proposant une nouvelle vision de la ville et j'en veux pour preuve le spectacle gratuit, place du Château intitulée cette année « Lumière intemporelle ». Celui-ci marquera l'un des grands temps forts de la programmation estivale. Cet été vous verrez la cathédrale mise en valeur par un événement son, lumière et image qui illuminera non seulement sa façade Sud mais aussi pour la première fois, plusieurs autres façades de la place du Château, le bâtiment de la Poste et le lycée Fustel de Coulanges. Les spectateurs bénéficieront d'une immersion quasi totale. Ce spectacle sera magnifié par l'introduction de bougies allumées qui accompagneront le son, la lumière et l'image. Ainsi, pas moins de 690 bougies disposées sur la façade de la cathédrale et tout au long de la place du Château créeront une ambiance absolument extraordinaire. Les différents tableaux du spectacle décriront le voyage intemporel de la lumière.

Dans la rubrique nouveauté, une exposition temporaire mettra en scène 10 coiffes alsaciennes, des sculptures monumentales qui investiront les places de Strasbourg. Une sculpture participative sera proposée en libre accès. Un matériel créatif mis à disposition par la ville invitera tout un chacun à venir s'essayer à la vie d'artiste et à laisser cours à sa créativité. Cette exposition valorisera le patrimoine architectural, historique et culturel de Strasbourg, en liant tradition et modernité. Et puis, pour finir, un mot sur le Festival des Arts dans la Rue de Strasbourg Eurométropole (FARSE) qui s'inscrit dans la continuité du mouvement initié l'an passé. En mettant « du sensible dans l'urbain », en sortant la culture des murs, nous voulons permettre de (re)découvrir notre ville et les lieux de la vie quotidienne sous une forme différente, spectaculaire, musicale à travers des spectacles, tous différents, mêlant théâtre, danse, cirque...

Pour finir, je tiens à remercier les agents de la collectivité et nos partenaires qui nous permettent d'offrir à toutes et à tous une ville plus vivante que jamais avec des surprises à chaque coin de rue.

Pour le groupe des élu-e-s socialistes et républicains, Philippe Bies, président