angle-left Motion de soutien à l'entreprise ALSTOM à Reichshoffen

Motion de soutien à l'entreprise ALSTOM à Reichshoffen

Motion au conseil municipal du 22 février 2016.

La ville de Strasbourg, réunie en conseil municipal le 22 février 2016, tient à exprimer son inquiétude pour le site d'ALSTOM à Reichshoffen et à affirmer son soutien à l'entreprise et à ses 1 222 salariés.

Le conseil municipal regrette l'annonce faite de recourir à l'appel d'offres plutôt qu'aux contrats cadres pour la recherche d'un nouveau matériel spécifique pour les trains intercités ou Trains d'Equilibre du Territoire (TET).

Le conseil municipal rappelle que les TET sont essentiels au regard des enjeux d'aménagement du territoire et complémentaires aux offres TGV et TER, notamment au regard des enjeux de la COP21.

Cette décision aura d'abord une incidence sur la qualité du service offert aux voyageurs, puisque celle-ci entrainera un retard de plus de trois ans de la mise en service de nouveaux trains destinés à remplacer les trains Corail vieillissants.

Ensuite, le recours aux "contrats - cadres" permettait de s'appuyer sur les plateformes techniques existantes ayant notamment servi à la production des nouveaux TER, et ainsi de réduire les coûts de développement et de maintenance pour l'ensemble des acteurs publics, Etat et Collectivités ; il permettait donc de ne pas perdre du temps mais surtout, permettait de maintenir l'emploi industriel dans des bassins qui connaissent depuis des années une très forte désindustrialisation.

Cette décision enfin aura une incidence sur l'emploi puisqu'elle provoquera une période de "creux" de charge de plusieurs mois qui affaiblira la santé économique du site de production d'Alstom Transport à Reischoffen. Un creux qui ne sera que très partiellement comblé par la nouvelle commande de 30 rames annoncée par le ministre ce 19 février.

Nous demandons à Alain Vidalies, Secrétaire d'État en charge des Transports, de faire procéder à une nouvelle analyse sur le risque juridique pré-supposé d'un recours aux contrats cadres et de reconsidérer en conséquence cette orientation afin de trouver une solution viable qui pérennise l'emploi.

 

Adopté le 22 février 2016 par le Conseil Municipal de la Ville de Strasbourg