angle-left Motion "Ne pas abandonner le financement de la filière géothermique"

Motion "Ne pas abandonner le financement de la filière géothermique"

Motion au Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg du vendredi 5 avril 2019

Le 29 septembre 2017, le Conseil de l’Eurométropole a adopté à l’unanimité son schéma directeur des énergies autour de l’objectif 100 % renouvelable en 2050. Partant d’une production d’énergies renouvelables en 2019 de 15 %, les objectifs fixés sont les suivants :

  • d’ici 2030, atteindre 40 % d’énergies renouvelables et de récupération dans la consommation, et ce avec une injection au minimum de 200 GWh de chaleur géothermale aux réseaux de chaleur du territoire ;
  • d’ici 2050, atteindre la neutralité carbone sur le territoire, soit 100 % d’énergies renouvelables.

Cette stratégie repose à la fois sur des économies d’énergie mais surtout sur le développement d’une filière géothermique autour d’un certain nombre de projets -dont celui d’Illkirch et de Reichstett qui doivent entrer en fonctionnement d’ici 2021 et qui
permettront de chauffer plusieurs dizaines de milliers de logements sur l’agglomération-, du solaire thermique et photovoltaïque, de la biomasse avec notamment les projets du Wacken et du Port du Rhin, de la récupération de la chaleur fatale, du biogaz, de la méthanisation.

Aujourd’hui, l’avenir de la géothermie mais aussi de la méthanisation s’assombrit dans le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie qui doit être adopté dans les prochains mois, tant les aides publiques pour ces deux sources d’énergie semblent abandonnées. Ce changement brusque de politique publique met à mal toute la filière géothermique sur l’Eurométropole de Strasbourg et dans l’Alsace, car le sous-sol de notre région jouit d’une
richesse géothermale unique en France.

Alors que l’EMS mais aussi le Grand Est avaient misé sur cette énergie, qu’un certain nombre d’investissements avaient été d’ores et déjà consentis sur ces deux sites, cette décision nationale compromet fortement notre stratégie locale.

La géothermie comme la méthanisation constituent des énergies produites localement, génératrices d’emplois, garantissant l’autonomie énergétique, la qualité de l’air et répondant aux défis du Plan Climat et de la sortie progressive des énergies fossiles

Par ce voeu, le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg réuni le jeudi 5 avril à Strasbourg interpelle le Gouvernement et souhaite une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie afin de conserver le soutien à la filière de la géothermie et à la méthanisation, levier indispensable de la transition énergétique et renouvelable sur le territoire.

 


Adopté le 5 avril 2019 par le Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg
Rendu exécutoire après transmission au Contrôle de Légalité préfectoral le 8 avril 2019 et affichage au Centre Administratif le 8 avril 2019