angle-left Motion pour la COP21 à l’initiative des élus écologistes et citoyens "En faveur de la transition énergétique et du climat"

Motion pour la COP21 à l’initiative des élus écologistes et citoyens "En faveur de la transition énergétique et du climat"

Motion au Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg du vendredi 27 novembre 2015

La France, à l'initiative du Président de la République, a été officiellement nommée pays hôte de la 21ème conférence climat en 2015 des Nations Unies (Paris Climat 2015). C'est une échéance déterminante pour l'avenir de la planète et de l'humanité. Le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur les Evolutions du Climat) nous alerte sur les risques majeurs auxquels s'expose l'humanité, si nous ne transformons pas nos manières de produire et de consommer afin de limiter l'augmentation de la température globale à moins de deux degrés d'ici la fin du siècle. Cet accord doit être ambitieux et contraignant.

Notre territoire n'échappe pas aux conséquences des changements climatiques (inondations, perte de biodiversité…) mais ils peuvent aussi apporter des solutions durables pour répondre à ce défi, en complément des engagements des Etats, des Régions et de la société civile.

L'Eurométropole de Strasbourg a déjà engagé des actions visant à transformer nos manières de produire et de consommer, considérant que nos politiques publiques, en matière énergétique, de transport, de mobilité, d'urbanisme, en matière d'agriculture et d'alimentation, peuvent contribuer à la lutte contre le dérèglement climatique tout en soutenant l'emploi local.

Son rôle est aussi de mobiliser la société civile, les habitantes et habitants, ses partenaires privés, publics et financiers pour amplifier les effets de ses politiques et construire avec eux les conditions d'une économie bas carbone, qui contribue à l'objectif de limiter à deux degrés la hausse des températures moyennes.

Conscients du rôle décisif de la finance et des acteurs des marchés de capitaux dans le financement d'une économie faible en carbone. Considérant les nouvelles obligations résultant de l'article 173 de la loi de transition énergétique en matière de transparence des banques, des assureurs, des investisseurs, sur leur rôle dans le financement de la transition énergétique et du passage à une économie bas carbone.

Considérant que les collectivités territoriales sont des acteurs clés pour mettre en oeuvre ces orientations au niveau local, en lien avec toutes les parties prenantes et peuvent exercer une influence forte auprès de leurs partenaires financiers.

L'Eurométropole de Strasbourg, membre du réseau des collectivités territoriales mobilisées pour le climat, s'engage à :

  • Amplifier ses politiques actuelles en faveur du climat, de l'égalité urbaine et de la santé de ses habitantes et habitants notamment :
    • le développement des énergies renouvelables pour l'approvisionnement en énergie et la valorisation des déchets,
    • le développement de nouvelles formes de mobilités, la réduction de la place de la voiture, l'extension de son réseau de transport collectif en site propre vers les quartiers prioritaires et de son réseau cyclable contribuant à l'amélioration de la qualité de l'air, questionner tout nouveau projet d'infrastructures routières aux regards des impératifs climatiques.
    • la réhabilitation thermique du patrimoine bâtit (logements, équipements…) public et privé,
    • la valorisation de la biodiversité y compris dans les modes de construction,
    • le soutien à une agriculture urbaine de proximité, aux circuits courts et à l'accès à une alimentation de qualité dans les restaurants scolaires.
  • Renforcer ses politiques actuelles pour atteindre les objectifs fixés dans le plan climat visant à réduire d'au moins 30 % nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030, d'augmenter la part d'énergies renouvelables sur nos territoires pour atteindre les 30 % et d'améliorer l'efficacité énergétique de 30 %.
  • Accentuer sa coopération et le partage d'expériences avec d'autres collectivités locales.
  • soutenir les initiatives citoyennes pour le climat, la transition énergétique et une économie décarbonée.
  • Intégrer ses objectifs climatiques et environnementaux dans l'ensemble de ses politiques et se doter d'indicateurs adéquats pour une évaluation permanente des effets et résultats.
  • Continuer d'orienter les investissements et les marchés publics vers des choix et des filières sobres en carbone.
  • Engager une discussion avec ses partenaires financiers sur leurs investissements et leurs émissions de gaz à effet de serre et les moyens mis en oeuvre pour contribuer à la transition énergétique et écologique.

Nous confirmons notre détermination à contribuer à notre niveau aux engagements qui seront indispensables au succès de la COP21 et au respect de la charte des droits de l'Humanité dont Strasbourg est l'une des premières signataires.

 

 

Adopté le 27 novembre 2015 par le Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg

Rendu exécutoire après transmission au Contrôle de Légalité préfectoral le 1 décembre 2015 et affichage au Centre Administratif le 01/12/2015