angle-left Plan Local d’Urbanisme : 7 erreurs majeures à Strasbourg

Plan Local d’Urbanisme : 7 erreurs majeures à Strasbourg

Groupe Strasbourg à vos côtés - Les Républicains - MODEM - Société civile. Publié le 30/05/2016

50 000 habitants en plus dans l'Eurométropole en 2030 : c'est l'ambition fixée par le futur Plan Local d'Urbanisme dont l'enquête publique s'achève demain. De grands changements sont donc à venir à Strasbourg dans les 15 prochaines années, dont la construction de 18 000 nouveaux logements pour accueillir plusieurs milliers de nouveaux citadins. Ceux-ci seront logés grâce à une densification du bâti existant ainsi que l'ouverture de nouvelles zones à l'urbanisation.

Malheureusement ces deux principes souffriront d'une mise en œuvre dogmatique à Strasbourg. Nous pointons ainsi 7 erreurs majeures dans le PLU :

  1. Absence d'articulation entre les grandes opérations immobilières et la création d'une offre de transport en commun (transformation de la Maison du Bâtiment en logements, ouverture à l'urbanisation de la Ganzau...)
  2. Absence de réflexion sur la qualité de vie (classement en zone constructible de la Place Jeanne Helbling au Neudorf, possibilité de lotir les terrains de foot au Bruckhof...)
  3. Absence de mixité sociale (exclusion des familles du centre-ville via une politique anti-automobiliste)
  4. Absence de discernement dans la répartition des logements sociaux (séparation artificielle de la Robertsau pour imposer un seuil de 45% de logements sociaux dans les nouvelles constructions d'un même quartier tandis que d'autres programmes immobiliers, comme les Black Swan n'en comporteront aucun)
  5. Absence de prise en compte des risques industriels et technologiques (ouverture à l'urbanisme pour plusieurs centaines de logements de terrains situés à quelques mètres du Port aux Pétrole)
  6. Absence de réalisme sur le calendrier de création et de développement des transports en commun (objectifs en totale inadéquation avec les budgets disponibles)
  7. Absence de projet concernant le renforcement de l'économie numérique et du rayonnement européen et international (avenir du futur Parc des Expositions en suspens)

L'avenir de Strasbourg et des Strasbourgeois mérite que ces différents aspects soient pris en compte et intégrés dans le futur Plan Local d'Urbanisme. C'est là le sens de notre de démarche auprès du Commissaire enquêteur auquel nous faisons aujourd'hui parvenir notre avis.