angle-left Requalification de l’A35 et A351/RN4 : des enjeux considérables pour toute l’agglomération
Ajouter à mes favoris

Requalification de l’A35 et A351/RN4 : des enjeux considérables pour toute l’agglomération

Sous la dénomination "Réinventer les paysages autour des voies rapides métropolitaines strasbourgeoises", l’atelier des territoires va se pencher sur l’avenir de l’A35 et l’axe A351/RN4. La mise en service du COS se profile et l’avenir de ces voies va être mis en débat entre les élus.

Le mois de juillet verra le démarrage des travaux de "l’Atelier des territoires", dont la mission sera de réfléchir aux réaménagements de l’A35, l’A351 et la RN4, sous la maîtrise d’ouvrage de l’Eurométropole de Strasbourg et soutenu financièrement par l’Etat. La réalisation du contournement ouest de Strasbourg (COS) permet à l’Eurométropole d’envisager une politique ambitieuse dans les transports collectifs, co-voiturage, transport à la demande, mode doux, dans le but affiché d’améliorer la qualité de l’air et notamment, de réduire les taux de dioxyde d’azote.

L’ensemble de ce projet se place sous l’égide du Contrat de Projet Partenarial d’Aménagement, CPPA, dispositif voulu par l’État dans le cadre de la loi Elan. Il associe le Conseil régional, le Conseil départemental du Bas-Rhin, l’Eurométropole de Strasbourg ainsi que la ville de Strasbourg et toutes les communes qui le souhaitent.

Le CPPA doit proposer des solutions d’aménagement pour le territoire et pour les voies rapides métropolitaines : des enjeux qui dépassent de loin la seule problématique strasbourgeoise. Fluidité des circulations, développement des offres de transports publics en deuxième couronne, intégration des solutions de transports liées à des possibilités numériques, choix des types de circulation et de voiries pour les grands axes, définition de l’environnement immédiat des abords notamment de l’A35 : autant de débats concernant les élus des 33 communes.

"L’Atelier des Territoires" réunira des élus, sous l’animation d’une équipe de consultants, dont l’appel d’offre a été lancé mi-mai. L’attribution du mandataire devrait être annoncée le 3 juillet prochain.