angle-left Une nouvelle étape pour Strasbourg ville sportive

Une nouvelle étape pour Strasbourg ville sportive

Groupe Strasbourg, énergies positives, élus socialistes et de la société civile. Publié le 30/05/2016

A Strasbourg le sport fait rayonner la ville, dynamise nos quartiers, renforce le lien social et contribue au bien-être et à la santé des Strasbourgeois. Ces dernières années, sous l'impulsion de Serge Oehler, adjoint au maire, le sport est au cœur de notre action.

Cet engagement de la majorité municipale s'est tout d'abord traduit par la construction et la rénovation de nombreux équipements sportifs : tout particulièrement le nouveau Gymnase Aristide Briand au Neudorf, le réaménagement de l'Ile des sports au Wacken et la réhabilitation de la piscine de la Kibitzenau par exemple. Plus largement, Strasbourg met en œuvre une politique sportive dynamique et innovante reconnue au niveau national, notamment avec le dispositif « sport-santé sur ordonnance », les circuits « Vitaboucle » qui favorisent et encouragent la pratique du sport pour tous.

Ces investissements ont été engagés pour répondre aux besoins des clubs. Ce sont eux, leurs dirigeants, leurs bénévoles et leurs licenciés qui font vivre aujourd'hui le sport dans notre ville et rendent possible de nombreux événements locaux, nationaux et internationaux. Nous avons d'ailleurs fait le choix dans le budget 2016 de maintenir un haut niveau de financement au bénéfice du tissu associatif.

Nous voulons continuer à les soutenir à la hauteur de leurs besoins tout en gérant au mieux l'argent public. Ainsi, après avoir investi dans les équipements, nous avons souhaité co-construire avec les clubs une nouvelle méthode de travail entre la ville et ces derniers afin d'engager une nouvelle étape de notre politique sportive.

Après concertation avec l'ensemble des acteurs sportifs de notre ville, la mise en place d'une stratégie globale pour notre territoire sur la période 2015-2020 a été actée lors du conseil municipal du 21 mars dernier.

Cette stratégie s'appuie sur trois axes prioritaires :

  • un meilleur accompagnement des clubs (plateforme de paiement des licences par internet, création d'un dispositif du type « aide à la licence » pour les familles modestes et incitatif pour les clubs, reconnaissance du bénévolat, conventions d'objectifs sur 3 ans…),
  • une responsabilisation des clubs afin de réguler les demandes de créneaux d'utilisation des équipements sportifs ainsi qu'une harmonisation des conditions d'utilisation du matériel municipal au bénéfice des organisateurs de manifestations,
  • une évolution des dispositifs de soutien par type de club (clubs de proximité (Territoire), clubs évoluant en Nationale 2 ou 3 (Tremplin), clubs professionnels (Elite) et clubs Phare comme la SIG ou le Racing). Les ressources affectées à chacun d'entre eux seront réparties différemment mais leur niveau restera le même.

Ces présentes orientations formeront le socle d'une nouvelle Charte des sports qui sera finalisée prochainement afin d'être mise en œuvre à compter de la saison 2016-2017.

Cette nouvelle politique met également l'accent sur la nécessaire dimension citoyenne que doit comporter le sport. Ainsi, les clubs sportifs, leurs bénévoles et encadrants, doivent être en mesure de promouvoir la lutte contre les discriminations, la prévention de la violence, la tolérance, la laïcité et le respect de l'altérité. Il s'agira de former les encadrants sportifs afin de mieux les armer sur ces sujets.

A Strasbourg comme ailleurs, nous avons la conviction que la pratique sportive doit véhiculer le respect des valeurs de la République auxquelles nous sommes pleinement attachés et nous savons les associations de notre ville plus que jamais engagées dans cette action.

Pour le groupe des élu-e-s socialistes et républicains,Philippe BIES, président