angle-left Valls en 3 temps pour Strasbourg

Valls en 3 temps pour Strasbourg

Groupe Strasbourg à vos côtés - Les Républicains - MODEM - Société civile. Publié le 05/09/2016

Tribune de Fabienne KELLER

Un 1er Ministre pour inaugurer la Foire européenne, c'est bien. Des annonces de sa part pour l'avenir de Strasbourg, c'est encore mieux.

Manuel VALLS s'apprête à couper le ruban de la 84ème Foire européenne de Strasbourg et nous l'en remercions par avance. Il est toujours bénéfique en termes d'images pour notre Ville d'accueillir un Ministre, en l'occurrence ici le premier d'entre eux. Si nous nous réjouissons de sa venue, nous considérons pourtant qu'une simple visite amicale serait loin d'être suffisante pour renforcer notre statut de capitale européenne. Aussi nous espérons qu'il n'arrivera pas les mains vides et qu'il sera en mesure de faire de vraies et d'encourageantes annonces pour l'avenir de Strasbourg.

  • 1. L'accessibilité

Il s'agit dans un premier temps de renforcer très rapidement l'accessibilité de Strasbourg. Air France a en effet récemment mis fin à la seule liaison aérienne encore restante avec Paris. Alors qu'une ligne Strasbourg - Londres vient tout juste de réouvrir, il est paradoxal qu'aucun vol ne desserve désormais la capitale française. Même si le train nous y amène désormais en moins de deux heures, cette absence de liaison directe vers l'Europe et le Monde via Roissy est fortement dommageable pour l'avenir de notre aéroport. Or une bonne accessibilité par voie aérienne est une des conditions essentielles au renforcement à Strasbourg de la présence du Parlement Européen, des nombreuses représentations diplomatiques ainsi que du monde économique et universitaire.
 

  • 2. Le renforcement

Dans un second temps, nous souhaitons que le gouvernement puisse soutenir notre Ville dans sa volonté d'héberger une partie des fonctionnaires européens à l'horizon 2020. 30 000 m2 sont déjà réservés par la Ville au Wacken dans l'optique de pouvoir répondre aux besoins de l'administration européenne. Pour l'heure, la municipalité n'a pas été en mesure d'obtenir de réponse de la part des instances européennes et a donc décidé de transformer provisoirement cet espace en parking. Nous souhaitons que le gouvernement puisse prendre en main ce dossier en épaulant le Maire dans ses prises de contacts et ses actions auprès des décideurs et dirigeants européens. L'arrivée de nouveaux services européens dans notre ville d'ici 3 à 4 ans serait une bonne nouvelle pour l'ensemble des Strasbourgeoises et des Strasbourgeois.
 

  • 3. L'accueil

Enfin et surtout, troisième temps, Strasbourg a récemment fait savoir qu'elle se porte candidate à l'accueil de l'Agence européenne du médicament. Basée à Londres, celle-ci devra se délocaliser suite au référendum et à la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union Européenne. Strasbourg, siège d'une université scientifique de renom et de la Pharmacopée européenne, présente des atouts indéniables pour convaincre. Mais d'autres grandes villes européennes ont également fait acte de candidature. Tout comme François Hollande, Manuel Valls a récemment reçu un courrier commun de la part des grands élu-e-s à ce sujet.

Sur ces trois points essentiels pour l'avenir de Strasbourg, nous demandons de la clarté dans les propos du 1er Ministre afin que sa visite ne se limite pas à une simple visite de courtoisie.