48 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - 1138, une nouvelle boutique artisanale

Publié le 13/02/2020 - Modifié le 16/03/2020

Ajouter à mes favoris

1138, une nouvelle boutique artisanale

Économie

Alsatrucs, un collectif d’artisans de la région, ouvrira sa boutique éphémère au pied de la cathédrale le 14 février.

Un bouchon de bouteille en forme de cathédrale, des cartes postales gravées représentant la maison Kammerzell, des moules à kougelhopf, des dessous de plat bretzels, des pots à crayons avec le motif de la rosace, des sacs à l’effigie de la Petite France… Si vous aimez les créations artisanales faites en Alsace, la boutique éphémère 1138 vous plaira.

"Nous regroupons une dizaine d’ateliers de la région. La céramique vient de Mulhouse, la créatrice des sérigraphies habite à Colmar, celle qui réalise les impressions à Rosheim", précise Damien Lacourt, ébéniste installé à Quatzenheim, à quelques kilomètres de Strasbourg.

Lui-même participe à la réalisation de la plupart des objets en bois. "Le bois de ce pot à crayons, par exemple, vient des Vosges. Je le prépare puis je l’envoie à un atelier de perçage à Guebwiller. Puis je m’occupe de la gravure. Sur certains objets, je grave le fruit de l’arbre utilisé, comme pour les couverts à salade : j’ai utilisé des cerisiers qui se trouvaient derrière la maison de mes parents."

Un test pour Alsatrucs

La boutique 1138, qui ouvrira le 14 février dans les locaux de l’ancienne boutique Culture, tient son nom de l’heure à laquelle le rayon vert a traversé la rosace de la cathédrale lors de l’équinoxe du printemps dernier.

En décembre prochain, elle cèdera la place à d’autres artisans ou collectifs qui seront sélectionnés par la Ville de Strasbourg, propriétaire du local, via un appel à projets. Objectif : donner une visibilité commerciale à ces professions, qui n’ont pas les moyens de louer un local en centre-ville.

Pour Alsatrucs, ces onze mois serviront de test. "Nous avons un stand sur le marché de Noël et lors de salons, explique Élisa Heckmann, en charge de la communication. Cela marche toujours très bien mais nous ne savons pas si une boutique permanente est viable sur le long terme. 1138 nous permettra de le déterminer. Nous avons d’ailleurs conçu le mobilier pour qu’il soit réutilisable."

www.alsatrucs.com

Léa Davy

Photos Jérôme Dorkel