80 résultats
Résultats par page

null Webmag - Seize poids lourds verbalisés avenue du Rhin

Publié le 24/03/2021 - Modifié le 24/03/2021

Ajouter à mes favoris

Seize poids lourds verbalisés avenue du Rhin

Environnement Transport, déplacement

A l'image de ce mercredi matin, les contrôles se multiplient sur l’avenue du Rhin. Objectif : faire respecter la réglementation afin de limiter la pollution et le bruit.

La police contrôle les poids lourds sur l'avenue du RhinAux premières heures fraiches et ensoleillées de ce 24 mars, une vaste opération de contrôle de poids lourds a été menée au carrefour de l’avenue du Rhin et de la rue du Havre. De 7 heures à 10 heures, 170 camions ont été interceptés, onze verbalisés pour transit interdit, dont un pour de multiples infractions. 
Sept agents de la police municipale, quatorze de la police nationale ainsi que des fonctionnaires de la Dreal étaient mobilisés ce mercredi matin. Dans la soirée du 23 mars, entre 22 heures et minuit, cinq procès-verbaux avaient déjà été dressés.
La réglementation est pourtant claire : depuis 2012, le transit par l’avenue du Rhin est interdit aux poids lourds de plus de 6 tonnes, à l’exception de ceux qui chargent ou livrent à Strasbourg. Et depuis mars 2020, la circulation est interdite à tous les poids lourds de 22 heures à 6 heures, quelle que soit leur provenance et leur destination. Or, selon les derniers comptages, l’avenue est fréquentée chaque jour pas environ 2000 camions, sur un total de 45.150 véhicules.

Pollution et nuisances sonores

Compte tenu des nuisances générées –pollution de l’air, bruit, accidents…–, la municipalité a décidé d’intensifier les contrôles. "Il faut que les arrêtés soient respectés, justifie la maire, Jeanne Barseghian. C’est d’autant plus important que le quartier est de plus en plus habité."
En 2020, une mission d’information et d’évaluation sur l’avenue du Rhin avait été conduite par l’ancienne municipalité. Françoise Schaetzel, conseillère municipale déléguée à la qualité de l’air et à la santé environnementale, en rappelle les conclusions : "Contrôler et dévier des poids lourds pendant les trois premières années ; retrouver une qualité de l’air conforme aux valeurs de l’OMS les cinq années suivantes ; transformer l’avenue en un axe à deux voies en 2030."
"C’est en cohérence avec l’interdiction de la M35 (ex-A35) aux poids lourds en transit dès la fin de cette année et avec la mise en place progressive de la Zone à faibles émissions (ZFE)", insiste Jeanne Barseghian.

Jean de Miscault
Photos Jean-François Badias