48 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Dix ans d’habitat participatif et un nouvel appel à projets

Publié le 09/09/2019 - Modifié le 25/10/2019

Ajouter à mes favoris

Dix ans d’habitat participatif et un nouvel appel à projets

Urbanisme, logement , Environnement

Depuis 2009, la Ville et l’Eurométropole ont accompagné une trentaine de projets, dont douze sont habités.

L’habitat participatif ? Une utopie réaliste, un groupe de personne qui imaginent collectivement l’endroit qu’ils ont vie de construire, d’habiter, de faire vivre. Depuis le premier appel à projets lancé en 2009, Strasbourg est devenue en France la référence pour ce type d’habitat. Une terre d’innovation aussi, grâce au bailleur Habitat de l’Ill qui a développé des formes d’habitat participatif en accession sociale à la propriété et en locatif social…

Et ce n’est pas fini, puisqu’un nouvel appel à projets, le cinquième, est lancé en cette rentrée par la Ville, pour quatre terrains situés à l’Elsau, au Neuhof et à la Roberstau qui pourraient voir la construction de nouveaux immeubles. Et que des questions émergent : pourquoi pas de l’habitat participatif dans l’ancien ?

Un portail et une charte

Au-delà de la volonté politique, le succès de l’habitat participatif doit beaucoup à un terreau associatif et citoyen très actif. « L’initiative citoyenne permet de décupler l’action publique », pointe Emmanuel Marx, directeur de l’association Éco-quartier Strasbourg.

Preuve en est donnée avec le lancement tout récent du portail de l’habitat participatif, développé par l’association et ses partenaires (CAUE du Bas-Rhin, Sers, Habitat de l’Ill). L’objectif est de « faire de la pédagogie sans noyer les personnes », en présentant les projets réalisés et en recueillant les offres de nouveaux projets, qui ce soit en auto-promotion, en locatif avec un bailleur ou en co-conception avec un promoteur privé.

Une charte locale de l’habitat participatif a également été rédigée pour formaliser les engagements des acteurs.

Thomas Calinon
Photos Jean-François Badias