53 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - L’Ecoparc rhénan régénère le territoire

Publié le 03/10/2018 - Modifié le 03/10/2018

Ajouter à mes favoris

L’Ecoparc rhénan régénère le territoire

Urbanisme, logement , Économie , Environnement

A Reichstett, l’Ecoparc rhénan et ses voiries ont été officiellement ouverts le 27 septembre. Les premières entreprises s’y sont déjà installées. A terme, jusqu’à 1400 emplois devraient y voir le jour.

A l’origine de l’Ecoparc rhénan, il y a un pari, rappelle le président de l’Eurométropole Robert Herrmann : "Engager un chantier sur une ruine orpheline dont personne ne voulait, avec un risque majeur pour la nappe phréatique."

Moins de trois ans après les premiers coups de pelle, le partenariat public-privé original unissant l’Etat, la Région, l’Eurométropole et l’investisseur Brownfields a permis de reconvertir le site de l’ancienne raffinerie Petroplus en une zone d’activité artisanale, industrielle et logistique de 85 hectares.

Trois entreprises (Léonhart TP, Objetrama, Pfordt Béton) y ont déjà élu domicile. D’autres, parmi lesquels Hager ou Altrans, suivront rapidement : "Le parc a rencontré sa demande, tout a été vendu ou réservé", insiste-t-on chez Brownfields. A terme, 250.000 m2 de bâtiments accueilleront ici les entreprises, représentant jusqu’à 1400 emplois.

Un investissement de 30 millions d’euros aura été nécessaire à la conduite de cette "opération de régénération", selon l’expression du secrétaire général de la préfecture du Bas-Rhin, Yves Séguy. Elle comprend des travaux de désamiantage et de démantèlement des installations industrielles, des travaux de dépollution –qui s’achèveront à la fin de l’année– et l’aménagement de la zone d’activité.

Au nord du site, à Vendenheim, un rond-point a été redessiné pour un montant de 350.000 euros. Le réseau d’eau potable a été étendu depuis Reichstett, afin d’alimenter le site. Et Electricité de Strasbourg Réseaux a assuré le raccordement électrique de celui-ci.

Camille Simon
Photo Frederic Maigrot