44 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - La revalorisation des textiles, une stratégie gagnante

Publié le 04/12/2018 - Modifié le 04/12/2018

Ajouter à mes favoris

La revalorisation des textiles, une stratégie gagnante

Environnement

Il y a quatre ans, la collectivité et ses partenaires lançaient un service d’intérêt économique général pour revaloriser les déchets textile. La démarche porte ses fruits.

Entre 2014 et 2017, le poids de textile collecté par habitant est passé de 2,9 à 3,38 kg/an, selon une courbe croissante qui ne devrait pas s’infléchir de sitôt. C’est le résultat de nouvelle politique de revalorisation des déchets textiles, lancée il y a quatre ans.

"Mais on ne va pas s’arrêter pas là. Au contraire, on rebondit et on amplifie le mouvement", commente Robert Herrmann, président de l’Eurométropole.

"Il est plus que nécessaire de réduire nos déchets. Pour cela, nous avons deux leviers d’action : réduire ces derniers en amont (éviter le suremballage, les contenants polluants…) ou en aval, via la revalorisation d’un maximum de choses," complète François Bey, vice-présidente chargée des déchets.

Une vingtaine d’embauches

Il y a quatre ans, à la demande de plusieurs partenaires locaux, la collectivité a donc travaillé pour que le réemploi et le recyclage des déchets soient reconnus comme mission d’intérêt général.

Emmaüs Mundolsheim, Le Relais Est, Vêtis et Horizon Amitié se sont ensuite réparti l’ensemble du territoire de l’agglomération pour récupérer les textiles et les revaloriser.

Outre l’amélioration de la collecte, cette initiative a généré une vingtaine d’embauches au total.

"La preuve que transition écologique et transition sociale vont de pair et qu’en donnant une seconde vie aux objets, on peut donner une seconde chance aux hommes," conclut Thierry Kuhn, directeur d’Emmaüs Mundolsheim.

Véronique Kolb
Photo : Philippe Schalk