56 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Bars et restaurants prêts à rouvrir et à s'étendre

Publié le 28/05/2020 - Modifié le 27/06/2020

Ajouter à mes favoris

Bars et restaurants prêts à rouvrir et à s'étendre

Économie Solidarité, santé Sécurité publique

Pour accompagner la réouverture des bars et restaurants, des mesures sont mises en place, dont l’extension des terrasses et une gratuité partielle du stationnement.

"La réouverture des établissements de restauration est une nécessité, estiment les élus de la Ville de Strasbourg. Elle participe de l’attractivité de la ville et il est indispensable d’accompagner ce retour à une vie "normale"."

Les mesures de sécurité obligatoires ne sont en effet pas sans contraintes. Outre leur coût, elles réduisent aussi les capacités d’accueil des établissements déjà mis à mal économiquement par le confinement. Pour y remédier, la Ville, en accord avec les professionnels mais aussi les riverains et les commerçants, a proposé d’étendre les terrasses partout où cela était possible sans gêner la circulation des piétons ou entraver les nécessaires distances physiques sur les trottoirs.

Une charte pour une période transitoire

"Il ne s’agit pas d’augmenter la jauge d’un établissement, expliquent encore élus et représentants du syndicat de l’hôtellerie et de la restauration, mais bien de permettre à un établissement d’atteindre sa jauge initiale par une extension de terrasse."

Pas question, donc, de créer de nouvelles terrasses, ni de s’étendre n’importe comment. Une charte d’engagement, valable exclusivement cette année, en sera la garante. Les restaurateurs s’y engagent notamment à gérer les flux, à assurer les distances physiques, à proposer du gel hydroalcoolique, à garantir le respect du voisinage ainsi qu’une occupation raisonnable de l’espace public.

2h de stationnement gratuit

Le dispositif, qui couvre 85% des restaurants et bars de la ville, est complété par des mesures administratives facilitatrices, comme celle concernant le stationnement. Il redeviendra payant en juin, mais le créneau entre 12h et 14h restera gratuit au centre-ville. À partir de juillet, ce sont les deux premières heures qui seront gratuites.

Véronique Kolb

Photos Elyxandro Cegarra