97 résultats
Résultats par page

null Webmag - Garder les enfants pour aider le personnel soignant

Publié le 23/04/2021 - Modifié le 23/04/2021

Ajouter à mes favoris

Garder les enfants pour aider le personnel soignant

Enfance, éducation Solidarité, santé

La Maison de l’enfance du quartier Gare, située rue de Wasselonne, s’adapte pour accueillir les enfants du personnel soignant durant la fermeture des crèches et garderies.

La crèche et la garderie de la Maison de l’enfance sont étonnamment calmes. Les structures, qui accueillent habituellement 105 enfants de quelques mois à quatre ans, auraient dû fermer leurs portes pendant le confinement, annoncé début avril. Elles ont finalement été choisies pour assurer la garde des enfants du personnel soignant, répartis en trois groupes de dix.

"Nous avons dû revoir toute notre organisation -les dortoirs, les salles d’activités, la salle de restauration…- pour nous occuper des petits comme des grands", explique Julie Laforêt, puéricultrice et directrice de la crèche. Au premier étage, Anaïs, éducatrice, et Julie, puéricultrice, ont aménagé différents espaces afin de répondre à tous les besoins. "Ici, il y a le coin tout doux pour le bébé de cinq mois, là-bas un univers autour de la motricité avec des structures et des parcours pour les plus âgés", présente Anaïs.

Des professionnelles volontaires

Comme leurs collègues, Anaïs et Julie se sont portées volontaires pour encadrer les enfants des professionnels de santé, afin qu’ils et elles puissent continuer à travailler dans les hôpitaux et lutter contre l’épidémie liée au Covid-19. "Ces gens s’engagent pour nous, c’est la moindre des choses qu’on leur rende la pareille", affirme Julie, qui travaille habituellement dans le quartier Montagne-Verte.

Julie Laforêt, la directrice de la crèche, salue d’autant plus leur engagement que "ce n’est pas forcément évident de se porter volontaire". "Cette maladie fait peur et certaines d’entre nous ont leurs propres enfants à garder." La semaine prochaine, crèche et garderie ouvriront à nouveau et retrouveront leur effervescence. Léa Davy

Photos Elyxandro Cegarra