65 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Objectif 2021 pour la médiathèque nord

Publié le 10/12/2018 - Modifié le 28/01/2019

Ajouter à mes favoris

Objectif 2021 pour la médiathèque nord

Culture

La première pierre de cet équipement très attendu à Schiltigheim et dans la onze autres communes du nord de l’Eurométropole a été posée vendredi 7 décembre.

"Elle arrive enfin !" Danièle Dambach, maire de Schiltigheim, n’a pas caché son soulagement de voir symboliquement posée la première pierre de la médiathèque nord, route de Bischwiller. Selon elle, « cette quatrième médiathèque eurométropolitaine, destinée aux douze communes du nord de l’agglomération, va rendre très visible le rôle de l’Eurométropole en faveur de la lecture publique ».
"Ce n’est pas la médiathèque de Schiltigheim, c’est la médiathèque de tout un secteur ! ", a-t-elle insisté, présentant la lecture comme "le premier ferment de la citoyenneté" et le futur équipement comme "ciment de notre bien-vivre ensemble."
La construction de la médiathèque est "un acte politique qui facilite l’accès à la culture et à l’intégration, à la connaissance et au goût de la controverse", a renchéri Robert Herrmann, président de l’Eurométropole.

Près de 45000 documents

Le réseau Pass’relle, qui rassemble déjà 33 établissements dans l’Eurométropole et à Kehl, va donc significativement s’étoffer en 2021 avec la mise en service de la médiathèque nord.
Elle devrait disposer de 35000 à 45000 documents, répartis sur trois niveaux à partir du rez-de-chaussée, auxquels s’ajoutera une terrasse.
L’opération d’aménagement est portée par l’aménageur Vilogia, qui construit dans les étages supérieurs 30 logements en accession sociale à la propriété.
Pour l’Eurométropole, l’acquisition des 3000 m2 de la médiathèque auprès de Vilogia, les aménagements intérieurs, l’achat des équipements et des collections s’élèvent à 11 millions d’euros.
La construction s’achèvera en 2019 et l’aménagement du bâtiment aura lieu en 2020.

Thomas Calinon
Photo Alban Hefti : Jean-Louis Hoerlé, maire de Bischheim, Vincent Debès, maire de Hoenheim, et Danièle Dambach attendaient ce moment avec impatience.