73 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - Plus de contrôles pour sécuriser aussi la pratique du vélo

Publié le 07/02/2022 - Modifié le 07/02/2022

Ajouter à mes favoris

Plus de contrôles pour sécuriser la pratique du vélo

Transport, déplacement Sécurité publique

Les opérations de sensibilisation aux bonnes pratiques et surtout à l’équipement de sécurité se multiplient pour attirer l’attention des cyclistes. Et les encourager à s’améliorer.


Vendredi 4 février place Dauphine, polices municipale et nationale ont uni leurs forces et opéré, plus d’une heure durant, plus de 78 contrôles de cyclistes. L’objectif de cette l’opération portée par la Ville était de sensibiliser les usagers aux équipements réglementaires. Avec une énorme dose de pédagogie.

Sur son vélo de course, Luc l’a bien compris. Stoppé dans son élan sur la piste cyclable devant Rivétoile, il obtempère de bonne grâce et est conduit, par les agents de police, jusqu’à Valérie, agente du Sirac affectée plus spécialement à la sécurité routière. Elle fait le tour de la bicyclette et relève, calmement, tout ce qui ne va pas. Les lumières sont bonnes, les freins aussi, mais… il manque la sonnette et tous les catadioptres. Concrètement, cela représente une amende de 55 euros, qui ne sera cette fois pas dressée.

"L’opération, rappelle Sophie Dupressoir, conseillère municipale déléguée à la ville cyclable, est pédagogique avant tout." Et la police de faire remarquer au cycliste que les oreillettes sont également interdites et leur port passible d’une amende de 135 euros. Luc a eu chaud et le reconnaît. Il ne savait pas forcément tout et retiendra la leçon.

Pour un meilleur partage de l'espace public

"L’explosion de l’usage du vélo et de la marche depuis le confinement nous ont poussés à intensifier nos actions, ajoute Sophie Dupressoir. Il s’agit d’assurer la meilleure co-existence et le meilleur partage de la voie publique possibles. Les cyclistes doivent avant tout pouvoir signaler leur présence et être bien vus."

C’est pourquoi les opérations de ce type, qui s’organisent, depuis novembre, au rythme d’une par mois, devraient encore s’intensifier. Elles sont menées en partenariat. Entre les deux polices, déjà, mais aussi avec le Cadr67 et les agents de la Sécurité routière, qui diffusent le message auprès de leurs adhérents et usagers.

"Strasbourg est la capitale du vélo, ajoute l’élue. Nous ambitionnons d’en faire également la capitale de la sécurité à deux roues."

Véronique Kolb

Photos Thomas Schwartz