46 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag -pose première pierre Ircad 3

Publié le 19/06/2019 - Modifié le 15/07/2019

Ajouter à mes favoris

L’Ircad, saison 3

Enseignement supérieur et recherche , Solidarité, santé

L’Institut de recherche contre les cancers de l’appareil digestif a posé, ce 18 juin, la première pierre de son troisième bâtiment au cœur du campus hospitalo-universitaire de Strasbourg.

Il y a eu l’Ircad en 1994 et l’Ircad 2 en 2000. C’est maintenant de l’Ircad 3, voisin des deux premiers, qui verra bientôt le jour. La première pierre a été posée, ce 18 juin, au sein des Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

l’Ircad 3, qui ouvrira ses portes en mars 2020, sera entièrement dédié au développement de la recherche et de la formation dans le domaine de la robotique chirurgicale. Le nouveau bâtiment accueillera une plateforme incluant des blocs opératoires expérimentaux et un auditorium de 450 places.

"Il y a vingt-cinq ans, on disait que la robotique était un gadget, a rappelé Jacques Marescaux, président de l’Ircad. Aujourd’hui, tout le monde chirurgical sait que d’ici vingt-cinq ans il n’y aura pas d’opération sans robot."

Un centre de référence mondial

C’est la raison pour laquelle, chaque année, 6200 chirurgiens du monde entier viennent se former à l’Ircad. L’objectif est aujourd’hui, plus que jamais, de positionner l’Ircad comme le centre de référence mondial dans les domaines de la recherche et de la formation en robotique chirurgicale. L’institut compte des antennes à Taïwan, à Sao Paulo, à Rio de Janeiro et à Beyrouth, avant celles prévues d’ici peu au Rwanda et aux Etats-Unis.

"Le rayonnement de l’Ircad contribue aussi au rayonnement de Strasbourg", s’est réjoui le maire Roland Ries.

L’investissement s’élève à 50,2 M€, dont 20 % sont apportés par les collectivités territoriales.

Jean de Miscault
Photos Jérôme Dorkel