69 résultats
Résultats par page

null Webmag - Semaine des réfugiés : sept jours pour lutter contre les préjugés

Publié le 09/06/2022 - Modifié le 10/06/2022

Ajouter à mes favoris

Semaine des réfugiés : sept jours pour lutter contre les préjugés

Culture Égalité Europe et international Solidarité, santé

Du 13 au 20 juin, une quarantaine d'événements sont prévus autour de la cuisine, du sport ou de la culture, comme autant de rendez-vous entre les Strasbourgeois.es et les exilés.

Ils partirent à trois mais, par un prompt renfort, ils se virent quarante partenaires pour cette nouvelle édition de la Semaine des Réfugiés. Co-pilotée par le Foyer Notre-Dame (FND) et la Ville de Strasbourg, la manifestation, qui se tiendra du 13 au 20 juin, réunit la galaxie foisonnante des acteurs œuvrant à l’accueil et à l’intégration des exilés.

"L’idée est bel et bien de lutter contre les stigmatisations que les personnes réfugiées peuvent subir", soutient Floriane Varieras, adjointe à la maire de Strasbourg en charge de la ville inclusive. Il s’agit "d’aller à la rencontre du grand public pour présenter la réalité des réfugiés", complète Samuel Behaeghe, directeur général du FND.

Une quarantaine d'événements culturels, sportifs ou culinaires, entre autres, sont prévus pour permettre un échange direct entre les Strasbourgeois, les exilés et celles et ceux qui les accompagnent. "Cet événement n’a pas beaucoup de pareils en Europe : c’est un signe assez fort de solidarité avec les réfugiés", se réjouit Andreas Wissner, représentant du Haut Commissariat aux Réfugiés auprès des institutions européennes.

Au milieu de toutes les initiatives, la cuisine occupe une place de choix. "Se rassembler autour d’un bon repas connecte tout le monde, qu’on soit d’ici ou d’ailleurs", constate Patricia. La jeune femme a quitté le Congo Kinshasa en 2015 et bénéficie du soutien de l’association Stamtish pour faire carrière dans la gastronomie. Dans le cadre de la Semaine des réfugiés, elle participera au Refugee food festival, qui travaille à ouvrir les portes des emplois de la restauration aux exilés.

La problématique de l’accès au travail est en effet centrale dans les parcours d’intégration et plusieurs rendez-vous sont prévus sur ce thème.

L’association Kodiko proposera, par exemple, le 16 juin un job-dating revisité où les recruteurs iront à la rencontre des candidats : une vingtaine d’entreprises, prêtes à jouer le jeu d’un recrutement inclusif, mettront près de 150 offres à disposition de 80 candidats.

Anne Dory

Photos Abdesslam Mirdass