62 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Strasbourg expérimente la collecte de déchets alimentaires à vélo

Publié le 28/06/2018 - Modifié le 03/10/2018

Ajouter à mes favoris

Strasbourg expérimente la collecte de déchets alimentaires à vélo

Environnement

La Ville cherche 100 volontaires dans le quartier Saint-Étienne pour trier et apporter leurs déchets alimentaires, qui seront ensuite acheminés à vélo jusqu’à un centre de revalorisation.

Chaque mercredi et vendredi à compter du 29 juin, un drôle de vélo baptisé "bioclou" fera son apparition place Saint-Étienne. Doté d’une remorque avec bacs de collecte intégrés, il permettra aux habitants volontaires de déposer leurs déchets alimentaires – restes de repas, épluchures, coquilles d’œufs, pain et céréales… – qui seront ensuite transformés en compost et en méthane.

Cette expérience d’un an est menée en partenariat avec l’entreprise d’insertion la Régie des écrivains, qui assurera la collecte, et Recybio, une nouvelle entité de Schroll, groupe spécialisé dans le recyclage des déchets, qui gèrera la revalorisation.

Faire de la prévention

Le quartier a été choisi pour ce test car il ne possède pas de bacs de compost et s’inscrit dans une politique visant à développer les modes de transport écologiques en centre-ville. Le bioclou a aussi pour objectif de réduire les déchets, dans le cadre de la démarche territoire zéro déchet zéro gaspi, et d’interpeller les habitants dans une démarche de prévention. 

"Avec les collectes à grande échelle, les usagers ne savent pas forcément comment faire le tri. Les bacs de compost par exemple n’acceptent pas les déchets de viande et de poisson alors que le bioclou le peut. Là, ils peuvent poser leurs questions et être conseillés", explique Pamela Natan, de la Régie des écrivains, chargée de former les deux salariés qui seront présent place Saint-Étienne chaque mercredi de 17h30 à 19h30 et chaque vendredi de 7h30 à 9h30. 

Les habitants qui souhaitent participer à la démarche peuvent se renseigner auprès d’Ariane Bussard (ariane.bussard@strasbourg.eu) ou aux heures de collecte. Ils se verront remettre un panier doté d’un sac en papier, afin de trier leurs déchets à domicile avant de les apporter au bioclou. Les trois partenaires espèrent collecter six tonnes de déchets en un an.

 

Léa Davy

Crédit photo Ville et Eurométropole de Strasbourg