45 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Un marché de Noël en évolution

Publié le 26/11/2018 - Modifié le 26/11/2018

Ajouter à mes favoris

Un marché de Noël en évolution

Culture

Alors que la 449e édition du marché de Noël de Strasbourg débute, la Ville travaille déjà sur l’évolution des événements et des illuminations à long terme.

Les trois sapins places Kléber, Grimmeissen et du Marché Gayot ? Le parcours des crèches rue des Juifs ? La promenade aux étoiles quai des Bateliers ? Ces trois nouveautés du marché de Noël servent cette année de test aux évolutions à venir pour l’événement.

Objectif : "retrouver de la fluidité et du confort pour les Strasbourgeois et les visiteurs et créer une esthétique nouvelle", dévoile Philippe Arlaud, le directeur artistique engagé pour travailler sur ces deux axes.

Concrètement, cela pourrait se traduire par la mise en valeur d’autres rues strasbourgeoises, sorte de "chemins de traverse pour sinuer dans la ville sans passer par l’hyper-centre", et par de nouveaux événements.

"L’illumination des trois sapins, tous les jours à 17h, est un premier essai mais nous voulons aller plus loin. Cela doit devenir un événement à part entière. Développer plus d’animations et les répartir dans Strasbourg, à la manière d’un festival, favorisera la circulation du public."

La création de parcours thématiques sur la gastronomie, les traditions, les contes ou le patrimoine par exemple, actuellement à l’étude, rejoint ce même objectif. Ici aussi, le parcours des crèches servira de test.

Mettre en valeur le patrimoine

Les illuminations de Strasbourg capitale de Noël pourraient être revues afin de "mettre plus en valeur le patrimoine et la beauté architecturale de la ville". Première tentative en ce sens : la promenade aux étoiles, avec ses 200 étoiles et ses 120 jardinières lumineuses réparties sur le quai des Bateliers. "Depuis son réaménagement, cet axe offre une vue à 180° sur les plus beaux bâtiments de la ville, face à l’eau", reprend Philippe Arlaux.

Dans sa boîte à idée se trouvent aussi l’habillage thématique et lumineux des ponts Sainte-Madeleine, Saint-Guillaume et Saint-Nicolas, un nouvel éclairage de bâtiments historiques ou l’installation de "bouées lumineuses" face à l’Esca. "L’édition 2018 du marché de Noël sera l’occasion de faire un état des lieux de ce que l’on garde, ce qu’on améliore et ce qu’on invente", conclut-il.

 

Léa Davy

Photo Alban Hefti