55 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Un questionnaire pour décider des rythmes scolaires

Publié le 05/10/2018 - Modifié le 13/11/2018

Ajouter à mes favoris

Un questionnaire pour décider des rythmes scolaires

Enfance, éducation

C’est la dernière étape de la consultation lancée au printemps. Parents, enseignants et personnels des écoles ont jusqu’au 22 octobre pour donner leur avis.

Pour trancher le débat sur les rythmes scolaires qui seront appliqués à la rentrée 2019, la Ville de Strasbourg invite parents, enseignants et personnels des écoles maternelles et primaires publiques à répondre à un questionnaire.

Il sera disponible en ligne ou sous forme papier dans les écoles du 5 au 22 octobre. Des permanences seront assurées dans les écoles pour aider les parents qui le souhaitent à remplir le questionnaire.

C’est sur la base de cette consultation que le maire, Roland Ries, prendra une décision "avant la fin de l’année, de façon à ce que nous puissions préparer sereinement la rentrée 2019".

"Nous publierons la synthèse des réponses ainsi que toutes les données brutes", précise Françoise Buffet, adjointe au maire en charge de l’action éducative et de la vie scolaire. "Nous savons que nous ne pourrons pas satisfaire tout le monde, c’est pourquoi nous avons depuis le début la volonté d’être transparents sur notre manière de faire."

Le questionnaire est l’ultime étape d’une large consultation, qui a commencé par sept conférences-débats autour de spécialistes et s’est poursuivie avec la création d’une plateforme internet et de groupes de travail. Ces derniers ont participé à l’élaboration du questionnaire.

Quatre jours ou quatre jours et demi ? Plutôt le mercredi matin ou le samedi matin ? Les questions sont posées, mais ce ne sont pas les seules, loin de là. Le questionnaire s’intéresse à tous les temps de l’enfant, à l’organisation de la vie familiale et même aux souvenirs d’école des parents.

Les questions sont nombreuses car le sujet est complexe et qu’il n’est "pas possible de prendre une décision à l’emporte-pièce", comme le rappelle Roland Ries. Pas moins de 25 000 enfants sont concernés. Il reste un peu plus de deux semaines pour décider de leurs futurs rythmes.

 

Thomas Calinon
Photo Milan Szipura

www.civocracy.org/strasbourgrythmesscolaires