Ajouter à mes favoris

Le capricorne asiatique : bête noire de l'arbre

Venu de Chine, cet insecte qui a été découvert à Strasbourg en octobre 2008 peut occasionner de très gros dégâts sur les arbres feuillus : il est classé "organisme nuisible de quarantaine".

Qu’est-ce que le capricorne asiatique ?

Le capricorne asiatique (Anoplophora glabripennis) est un insecte, plus précisément un coléoptère xylophage (qui se nourrit de bois). Il est originaire d'Asie, mais il peut se développer sous nos latitudes. Il n'a aucun prédateur connu qui puisse limiter sa prolifération dans nos régions. Au regard des dégâts graves et irréversibles que peut provoquer cet insecte sur le patrimoine arboré français, il est déclaré "organisme nuisible de quarantaine" pour lequel la lutte est donc obligatoire en tout lieu et en tout temps. En effet, les larves de cet insecte creusent en profondeur le bois vivant et sain. Les arbres attaqués finissent par mourir au bout de 3 à 5 ans.

Cet insecte n'est pas dangereux pour l'homme, il ne pique pas et n'a pas de venin. Mais c’est un ravageur primaire, capable d’attaquer des arbres en parfaite santé. Très polyphage, il s’attaque à de nombreux feuillus, tant ornementaux que fruitiers ou forestiers, d'où la mise en place par les autorités de l'Etat de mesures d'éradication obligatoires à chaque apparition de cet insecte (voir Arrêté préfectoral du 15/12/2017 dans Documents utiles)

 
Arrêté prefectoral relatif au capricorne asiatique dans le Bas-Rhin

PDF - 1.6MB

Télécharger  

A ce jour en France, 5 foyers d’infection à Anoplophora glabripennis ont été déclarés.

Comment reconnaître l’insecte et les symptômes ?

Le capricorne asiatique attaque Les arbres et arbustes feuillus vivants, qui peuvent être sains, jeunes ou vieux. Il ne s'attaque pas aux conifères, ni aux bois secs (type charpentes de maison).

Capricorne asiatiqueC'est un insecte de grande taille dont le corps mesure entre 2,5 et 3,5 cm de long. Le corps est noir brillant, avec des taches blanches à beige clair. Il a de très longues antennes noires avec des anneaux gris bleu mesurant au moins la longueur du corps. Attention : il existe en Alsace plusieurs coléoptères de grande taille qui ne sont pas une menace et certains sont même protégés. En Alsace, seul le capricorne asiatique possède les couleurs et antennes décrites précédemment.

Ce sont ses larves qui occasionnent les dégâts au bois des arbres. Elles vivent uniquement à l'intérieur du bois vivant et ne peuvent donc être observées qu'en coupant du bois sur pied. On les trouve sous l’écorce ou dans le bois, du tronc et surtout dans les branches de plus de 5cm de diamètre. Les larves et autre vers blancs (même grands) observés sur le sol ou dans le bois mort ne sont pas des larves du capricorne asiatique, mais des larves d'espèces alsaciennes. Les larves du capricorne asiatique sont difficiles à différencier des larves d'autres longicornes alsaciens. Dans les 2 cas, elles atteignent 5 cm à maturité et sont dépourvues de pattes (même petites).

La détermination en laboratoire est indispensable, pour l’insecte comme pour la larve, pour déterminer l’espèce d’Anoplophora en cause et officialiser la détermination.

Les premiers symptômes sur un arbre sont souvent situés en hauteur, à partir des premiers embranchements. Voici quels sont les symptômes d'attaques pouvant être observés :

  • Gros trous ronds de 10 à 15 mm de diamètre, creusés lors de l'émergence des adultes (attention : quelques insectes alsaciens qui ne représentent pas une menace peuvent également faire ce type de trous).
  • Multiples incisions ovales de l'écorce (= morsures de ponte), d'un diamètre de 10 à 15 mm. Il s'agit de blessures causées dans l'écorce par les femelles pour y pondre.
  • Coulée de sève provenant des plaies dans lesquelles les femelles ont pondu.
  • Amas de sciure de bois grossière et fibreuse entourant la base de l'arbre et aux embranchements de branches.

Pour plus d’informations sur l’insecte, sa biologie, les symptômes de présence ainsi que des photos : voir ci-dessous.

Que faire si je trouve un capricorne asiatique ou si je suspecte l’attaque d’un arbre ?

Rappel : interdiction de transporter l’insecte vivant.

En cas de doute, photographier l'insecte ou les symptômes (avec localisation, indication de leur taille, diamètre du trou en mm), et prenez contact avec le Service Régional de l'Alimentation Pôle inspection de la D.R.A.A.F. Grand Est :

  • Adresse : DRAAF Grand Est - Site de Strasbourg - SRAL Pôle Inspection 14 rue du Maréchal Juin CS 31009 67070 Strasbourg Cedex (lundi au vendredi de 9h00 à 11h15 et de 14h00 à 16h00)
  • Téléphone : +33 (3) 69 32 51 69
  • Courriel : sral.draaf-grand-est@agriculture.gouv.fr

Depuis 2008, sous surveillance à Strasbourg.

La présence de cet insecte a été découverte la première fois sur Strasbourg sur un peuplier situé au Port autonome (rue du Bassin de l’Industrie) et confirmée en octobre 2008. Depuis 2008, plusieurs larves ont été découvertes sur des arbres à proximité du premier foyer d’infection. La dernière découverte de larve fut en 2014, toujours sur le site du Port autonome.

Une opération d'abattage systématique des végétaux spécifiés (voir liste dans annexe 3 de l’Arrêté préfectoral dans Documents utiles) dans un rayon de 100m autour des arbres infestés a été réalisée.

Des zones délimitées de lutte contre l’insecte ont été définies par l’Etat sur la commune de Strasbourg : une zone infestée dans laquelle la présence du capricorne asiatique a été confirmée et une zone tampon d’un rayon de 2km au-delà de la zone infestée (voir annexe 1 de l’Arrêté préfectoral dans Documents utiles).

 
Arrêté prefectoral relatif au capricorne asiatique dans le Bas-Rhin

PDF - 1.6MB

Télécharger  

En cas d'apparitions ultérieures de nouveaux foyers, de nouvelles zones de surveillance seront établies en conséquence.

Quelles sont les mesures de lutte obligatoires ?

Les mesures de lutte obligatoires sont définies par décision d’exécution européenne du 09/06/2015, par arrêté ministériel du 22/06/2016 et par arrêté préfectoral du 15/12/2017 (voir Documents utiles).

L'objectif de ces mesures est de circonscrire au plus vite tout foyer apparu et d'éviter toute dissémination de l'insecte.

  • Le transport depuis la zone tampon vers l’extérieur de celle-ci de végétaux, matériel végétal et bois des espèces spécifiées listées dans l’Arrêté préfectoral est interdit, sauf autorisation écrite de la DRAAF (voir annexes 1 et 3 de l’Arrêté préfectoral dans Documents utiles). La déchèterie Robertsau, située rue de Lübeck, est la seule habilitée à recevoir les déchets de coupe des particuliers provenant de cette zone tampon et elle applique ensuite les dispositions réglementaires pour le traitement de ces déchets verts des particuliers (voir Localisation et horaires de la déchèterie dans Lire aussi).
  • Toute personne est tenue, y compris en dehors des zones délimitées, d’assurer une surveillance générale de la présence d’Anoplophora glabripennis sur les fonds lui appartenant ou exploités par elle.
  • Toute personne est tenue, en cas de présence ou de suspicion de présence d’Anoplophora glabripennis, y compris en dehors des zones délimitées, d’en faire la déclaration auprès de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt du Grand Est, service régional de l’alimentation (D.R.A.A.F.-S.R.A.L.)
  • La possession, le transport ou la distribution de l'insecte vivant sont interdits quel que soit le stade de développement (œuf, larve, nymphe ou adulte).
  • Après constatation d’une contamination : abattage immédiat des végétaux infestés, et abattage de tous les végétaux spécifiés dans un rayon de 100m.
  • Toute plantation de nouveaux végétaux spécifiés (liste dans l’annexe 3 de l’Arrêté préfectoral) dans la zone infestée et 100m autour est interdite.

Les services de l'Etat (DRAAF-SRAL) ont mis en place une surveillance intensive et organisent des visites d'inspection régulières des végétaux hôtes d’Anoplophora glabripennis situés dans la zone de surveillance (quel que soit leur propriétaire), opérations auxquelles participent les services de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg. Le département arbres du service espaces verts et de nature est en charge du suivi de ce dossier pour le compte de la collectivité, et assure la coordination interne des opérations de surveillance effectuées pour l'ensemble de notre patrimoine. Les propriétaires privés sont en relation directe avec la DRAAF-SRAL et peuvent s'adresser à leurs services pour toutes précisions complémentaires à ce sujet.

Contact

Service espaces verts et de nature

Tél. +33 (0)3 68 98 51 02

Contactez-nous