chargé-e d'études environnementales

N° annonce

E000403

Direction

Environnement et services publics urbains

Catégorie(s)

A

Type de recrutement

Permanent
fonctionnaire ou à défaut contractuel de droit public (CDD de 3 ans)

Durée de temps de travail

Temps complet

Grade(s)

Ingénieur à Ingénieur principal

Date limite de dépôt des candidatures

11/04/2021

Administration mutualisée de plus de 7000 agents-es et 250 métiers, l’Eurométropole de Strasbourg développe des politiques publiques innovantes, visant à répondre aux enjeux de développement et de cohésion d’un territoire transfrontalier en pleine mutation et aux attentes profondément renouvelées des habitants-es.

Au sein de la Direction de l’Environnement et des services publics urbains, du service Gestion et prévention des risques environnementaux (GPRE) et sous l’autorité du chef de service, vous êtes en charge de la sensibilisation, concertation et négociation avec la profession agricole et la Chambre d’agriculture, d’établir des conventions pour la mise en place de d’aménagements d’hydraulique douce (fascine, haies, bandes enherbées, …), suivre les programmes pluriannuels d’entretien et mettre à jour la cartographie des aménagements hydrauliques.

Vous êtes rattaché-e fonctionnellement au coordonnateur-trice de l’équipe Gestion des cours d’eau et des risques associés ; à ce titre, vous pouvez être amené-e à participer à d’autres tâches en relation avec les activités de l’équipe.

Description des missions, Activités

Sensibilisation, concertation et négociation avec le monde agricole en lien avec la Chambre d’agriculture

  • Sensibiliser les exploitants-es aux techniques culturales simplifiées (sans labour, semis direct, couverture de sols, etc…) : visite de site, retour d’expériences, relais d’information.
  • Participer et/ou animer des réunions de concertation pour les assolements concertés en lien avec la Chambre d’agriculture.
  • Rechercher des opportunités et transversalité : remembrement, développement de cultures bas-impacts en lien avec le chargé de mission agriculture du service Aménagement du territoire et projets urbains et en externe la Chambre d’agriculture, les communes, la SAFER, la DTT, etc…

Établissement des conventions avec les propriétaires et les exploitants agricoles pour la mise en place des mesures d’hydraulique douce et en assurer le suivi

  • Expliquer et déployer le protocole d’indemnisation.
  • Mettre en place des conventions ainsi que des outils de suivi administratif et financier.
  • Recenser et suivre la mise en place des dispositifs.
  • S’assurer de la bonne efficacité de l’aménagement : gestion, entretien, suivi… pour évaluer l’usage et la dégradation en lien avec les agents-es de terrain et les communes.
  • Planifier les opérations d’entretien et/ou de renouvellement des aménagements.
  • Piloter en faveur des milieux humides.

Suivi des programmes pluriannuels d’investissement et d’entretien des aménagements

  • Identifier les propriétaires et les exploitants concernés par les propositions d’aménagements d’hydraulique douce de l’étude du BRGM.
  • Animer des réunions avec les agriculteurs (échelle communale et individuelle).
  • Planifier les opérations de pose d’aménagements (fascines) ou de plantations (haies, miscanthus).
  • Rédiger le cahier des charges, élaborer et suivre les marchés et les travaux.

Mise à jour de la cartographie des aménagements d’hydraulique douce existants et des cultures sur les 14 communes concernées

  • Réaliser une cartographie évolutive à l’échelle des communes et des bassins versants à risques pour le recensement des cultures, à partir d’une expertise terrain et/ou de campagne de mesures aériennes.
  • Expertiser les terrains à l’échelle des parcelles.

Activités secondaires :

  • Apporter aux services et directions une expertise dans le domaine des milieux naturels.
  • Préparer des délibérations des conseils municipal et eurométropolitain.
  • Représenter l’Eurométropole lors des réunions publiques, comités de pilotage, etc.
  • Assurer une veille réglementaire et technique.
  • Veiller au respect des bonnes pratiques pour garantir la sécurité et la confidentialité des données en lien avec la/le référent-e RGPD du service.
  • Organiser, capitaliser et mettre à disposition les connaissances acquises et les travaux réalisés dans les domaines précités (dont SIG).
  • Assurer en roulement avec les autres agents-es du service une astreinte environnementale de sécurité et une astreinte opérationnelle.

Profil

  • Ingénieur en environnement, agronomie, pédologie, paysage et gestion des risques, ou équivalent.
  • Expérience dans la conduite de projets dans le cadre du génie écologique et/ou agronomique.
  • Expertise scientifique, technique et juridique en environnement, en agronomie et dans le domaine de l’eau.
  • Maîtrise du milieu agricole (contraintes et atouts).
  • Maîtrise des méthode d’analyse et de diagnostic.
  • Maîtrise de la conduite de projet : outils et approche stratégique (identifier les forces et faiblesses, les opportunités, élaborer un plan d’action adapté).
  • Maîtrise des collectivités territoriales, de l’environnement institutionnel et des partenaires locaux.
  • Capacité à conduire des projets transversaux réunissant de multiples acteurs.
  • Capacité à animer des réunions.
  • Capacité à rédiger de façon adaptée en fonction du lectorat.
  • Maîtrise des outils bureautiques et d’un SIG (QGIS).
  • Sens de l’organisation.
  • Capacités relationnelles, sens de l’écoute et diplomatie.
  • Esprit d’équipe.
  • Permis B.

Avantages liés au poste

  • Rémunération statutaire et régime indemnitaire.
  • Prime de fin d’année.
  • Participation de la collectivité aux frais de transport et de restauration.
  • Participation de la collectivité possible à la couverture mutuelle et prévoyance.
  • Chèques vacances sous conditions.
  • Tarifs préférentiels pour certains établissements culturels et sportifs (piscines, musées, médiathèques…).

Conformément au principe d'égalité d'accès à l'emploi public, cet emploi est ouvert à tous les candidats remplissant les conditions statutaires requises, définies par le statut général des fonctionnaires, la Loi du 26 janvier 1984 portant statut général des fonctionnaires territoriaux et le décret régissant le cadre d'emplois correspondant. Toutefois, à titre dérogatoire, les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi par voie contractuelle.

Condition de l'exercice

  • Localisation : 11 quai Fustel de Coulanges.