57 résultats
Résultats par page
angle-left webmag - L’art sur les murs

Publié le 20/01/2020 - Modifié le 20/01/2020

Ajouter à mes favoris

L’art sur les murs

Culture Urbanisme, logement

Quel artiste n’a pas rêvé de disposer d’une surface de plus de 200 m2 pour exprimer son art ? Car c’est l’espace urbain qu’a mis à la disposition de la plasticienne Sophie Hoang Trong le groupe immobilier Vivialys.

Né avec le siècle, ce groupe immobilier au très fort ancrage régional propose des solutions de logements originales et raisonnées. Chaque réalisation traduit un engagement en faveur de l’habitat sain (qualité de l’air intérieur, maîtrise des ondes magnétiques…), de l’écomobilité (mise à disposition de véhicules électriques en autopartage), comme de la mixité sociale et générationnelle. En 2014, le groupe a décidé d’intégrer une forme d’art dans ses réalisations (intégration de bibliothèques partagées, halls d’entrée habillés par des artistes…).

Pour prolonger cette démarche originale, Vivialys crée Artmur, sous la houlette de Jean Hansmaennel, son directeur général. Ce dispositif de mécénat propose comme première réalisation la réhabilitation de la façade du siège strasbourgeois rue de Molsheim, façade qui a longtemps porté la toute première installation végétale à Strasbourg.

Sophie Hoang Trong y expose L’Arbre à cœurs, à découvrir dans toute sa dimension depuis l’autoroute ! Construite à partir d'une série de linogravures, cette toile monumentale parle de refuge, de maison, de fruits, de flux, autant de thèmes chers à l’artiste.

"C’est une œuvre en résonance avec la ville", commente Jean Hansmaennel, qui souhaite faire de cet emplacement exceptionnel un lieu permanent d’expositions temporaires. En effet, l’Arbre à cœurs est éphémère, comme toutes les réalisations qui le suivront.

"Ça a été un vrai travail de collaboration entre la Ville, Vivialys et l’artiste", dit encore Jean Hansmaennel, instigateur de l’événement l’Industrie magnifique, très heureux d’avoir pu créer un nouvel espace d’exposition inédit à Strasbourg, inauguré le 18 janvier.

 

Brigitte Berthelot

Photos Jérôme Dorkel