Chapelure

Précédent

Les épisodes de pollution et le certificat CRIT’AIR

Un épisode de pollution est une période au cours de laquelle la concentration d'un ou plusieurs polluants atmosphériques est, ou risque d'être, supérieure aux seuils définis par la législation.

Les épisodes de pollution surviennent souvent en hiver, et en été. Ils peuvent durer quelques heures, voire plusieurs jours, entrainant la mise en œuvre de mesures spécifiques (mesures d'informations de la population et/ou mesures d'urgence).

Les pics hivernaux sont en grande partie provoqués par les émissions du secteur résidentiel notamment le chauffage au bois, qui émet une quantité importante de particules.

Au printemps, les épandages agricoles d'engrais sont émetteurs d'ammoniac dans l'air, qui, combinés avec les émissions polluantes du trafic routier forment des particules secondaires.

Enfin, les pics d'été à l'ozone apparaissent en période de fort ensoleillement et de température élevée.

La procédure d'information et de recommandation (PIR)

Lorsqu'un certain niveau de polluants (ozone, PM10) dans l'air est constaté, la procédure d'information et de recommandation est mise en place. Le préfet émet des recommandations propres à chaque  secteur (résidentiel, transports, agriculture, industrie),  comme :

  • privilégier l'emploi d'outils manuels ou électriques plutôt qu'avec des moteurs thermiques
  • reporter les opérations de brûlage à l'air libre des résidus agricoles
  • reporter les activités les plus polluantes et éviter l'utilisation de groupes électrogènes pour les industriels
  • éviter l'utilisation de la voiture en solo et privilégier les transports en commun et le covoiturage...

A cela s'ajoute des mesures spécifiques aux populations sensibles, comme la limitation des activités physiques et sportives intenses.

La procédure d'alerte (PA)

En cas de persistance de l'épisode de pollution au-delà d'une journée ou en cas de dépassement du seuil supérieur, le préfet déclenche une procédure dite d'alerte. Celle-ci consiste en la mise en œuvre progressive de certaines mesures et recommandations. Parmi elles :

  • Réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions)
  • Eviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords
  • L'interdiction d'utiliser du bois et ses dérivés comme chauffage d'appoint ou d'agrément dans tous les logements, dès lors qu'il n'est pas une source indispensable de chauffage
  • Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition, ...) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l'abatage des poussières est mis simultanément en œuvre
  • Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour les véhicules légers (< 3,5 t) et les deux roues motorisés est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h.

Des mesures d'urgence non programmées existent, et peuvent être mise en œuvre par le préfet : c'est le cas par exemple de la circulation différenciée.

La circulation différenciée et les certificats qualité de l'air "Crit'air"

Le certificat qualité de l'air également appelé certificat "Crit'Air", est un dispositif facilitant l'identification des véhicules les moins polluants par le biais d'une vignette sécurisée de couleur apposée sur le véhicule.

La classification se fait en fonction de la motorisation et de la date de la 1e immatriculation du véhicule (norme Euro). Il permet aux véhicules les moins polluants de pouvoir circuler dans les agglomérations où ont été instaurées des restrictions de circulation permanentes ou temporaires pour lutter contre la pollution.

Pour obtenir votre "Certificat Qualité de l'Air", il vous suffit de vous rendre sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Une procédure écrite par courrier est disponible également, en utilisant le formulaire "Demande de certificat Qualité de l'air pour les véhicules enregistrés en France" du Ministère de la Transition écologique et solidaire. De plus, un numéro vert du Ministère est actuellement en place pour vous répondre 0 800 97 00 33.

Dans l'agglomération strasbourgeoise, la circulation différenciée est entrée en vigueur le 1er novembre 2017 et s'appliquera, lors des épisodes de pollution, sur l'ensemble du territoire de l'Eurométropole, à savoir les 33 communes qui la composent (voir la carte du périmètre de circulation différenciée). Elle contraindra les véhicules non classés, les véhicules équipés de certificat "Crit'Air 5" et "Crit'Air 4", à ne pas circuler à partir du 4e jour du pic de pollution, entre 6h00 et 22h00. L'arrêté préfectoral encadrant sa mise en place est consultable sur le site de la Préfecture du Bas-Rhin.

 
Livret Crit'air

PDF - 798KB

Télécharger  

Contact

Service environnement et écologie urbaine

Tél. +33 (0)3 68 98 50 00 poste 81429

Voir les coordonnées