Chapelure

Précédent

Personnes en grande précarité

Hébergement, accueil de jour, coordination avec les associations, les missions de la Ville sont multiples et sans cesse en évolution avec les besoins des personnes sans logement.

Depuis plus d'un siècle, la Ville de Strasbourg accueille les personnes sans domicile et en grande précarité. Cette mission s'est renforcée au fil des ans, en lien avec l'État et a été confiée au CCAS (Centre communal d'action sociale) de la Ville de Strasbourg.

Le CCAS et de nombreux partenaires associatifs proposent des aides ponctuelles ou plus durables, selon la situation et le souhait de la personne : un toit, un repas, la possibilité de se laver, se soigner, rencontrer un professionnel pour résoudre des problèmes financiers ou administratifs.

Le 115 - numéro gratuit pour les personnes sans abris

Le 115 est un numéro d'appel gratuit, ouvert 7j/7 et 24h/24 qui renseigne les personnes recherchant un abri pour la nuit, un accueil de jour ou simplement un endroit où se restaurer, se laver…

À Strasbourg, ce dispositif départemental est géré par le CCAS par convention avec l'État. Il travaille en étroite collaboration avec le Service intégré d'accueil et d'orientation du Bas-Rhin (SIAO 67), en lien avec toutes les associations d'hébergement du département. Il connait ainsi les places d'hébergement d'urgence disponibles.

C'est également le numéro à composer pour signaler au CCAS une personne sans abri qui aurait besoin d'aide.

L'hébergement de nuit et l'accueil de jour

L'hébergement d'urgence

Le CCAS de Strasbourg gère deux structures d'hébergement d'urgence de nuit, accessibles en appelant le 115 :

D'autres places existent auprès d'associations, à Strasbourg et sur le département.

L'hébergement d'urgence est un premier niveau d'accueil pour les personnes sans abri. Il est inconditionnel et gratuit.

Une équipe composée de travailleurs sociaux et d'agents d'accueil est chargée de l'accueil et de l'accompagnement des résidents des structures d'hébergement.

De l'urgence vers le logement

Selon les profils des personnes, leur projet de vie, d'autres structures peuvent prendre le relais des structures d'urgence, sur des durées plus longues et dans un objectif d'insertion vers le logement (hébergements de stabilisation, CHRS, maisons relais…). Un service intégré d'accueil et d'orientation, le SIAO-67, est chargé de coordonner les parcours individuels des personnes dans les différentes étapes d'insertion vers un logement autonome, à partir des demandes constituées par des travailleurs sociaux.

Le SIAO-67 est porté par une structure associative autonome, constituée par les principales associations qui œuvrent dans le domaine de l'hébergement d'urgence, ainsi que par le CCAS de la Ville de Strasbourg.

L'accueil de jour

En journée, les personnes sans abri ont la possibilité de se rendre dans un accueil de jour  pour se poser, prendre un café, se laver ou parler à quelqu'un, agent d'accueil ou travailleur social.

Plusieurs lieux d'accueil de jour existent à Strasbourg, dont un, porté par le CCAS de Strasbourg à la Krutenau :

La santé dans les accueils d'urgence du CCAS

Des permanences de soins tenues par des infirmiers de la Ville sont organisées pour les personnes en grande précarité hébergées dans les structures d'urgence du CCAS ou fréquentant l'accueil de jour. Les infirmiers assurent des suivis individuels de santé et orientent les personnes vers les réseaux de soins spécialisés.

Ils sont en lien avec le service de santé publique et environnementale de la Ville, notamment pour l'organisation de séances de soins dentaire et de vaccinations.

Des consultations de psychologues sont aussi proposées aux personnes qui le souhaitent, hébergées dans les structures d'urgence du CCAS ou fréquentant l'accueil de jour du CCAS.

Le pôle accueil et accompagnement social du CCAS

Le pôle accueil et accompagnement social du CCAS assure les missions réglementaires des CCAS : la domiciliation et l'instruction des aides sociales légales ainsi qu'une mission d'accueil et d'accompagnement social pour le compte de la Ville.

Par délégation de l'Eurométropole, il anime et gère un dispositif de 32 logements d'insertion et accompagnés ou en résidence sociale. Et il intervient au titre de la mise à l'abri à la suite d'un sinistre.

Le pôle accueil et accompagnement social reçoit inconditionnellement toute personne isolée ou famille, sans abri, ayant une demande sociale, d'accès aux droits, de mise à l'abri. C'est un lieu où toute demande peut être le point de départ d'une rencontre et l'élaboration d'un projet.

Un accompagnement social peut être proposé aux personnes pour leur permettre d'accéder à l'hébergement d'insertion, au logement mais également à l'emploi ou à la formation. Le PAAS propose un suivi de proximité en articulation avec les structures d'hébergement d'urgence, l'accueil de jour et l'équipe médico-sociale de rue.

Il est également service référent, pour les CCAS et Mairies de l'Eurométropole ainsi que les Mairies de quartier et les CMS de la Ville en matière de tarification solidaire. Il traite les demandes d'attestations de quotient familial (QF) pour les publics spécifiques au titre de l'insertion, de la demande d'asile, de la protection de l'enfance ou du handicap. Il établit des attestions de QF pour les personnes non-logées et non hébergées sur orientation d'un partenaire.

La vigilance autour des personnes à la rue

Les personnes à la rue sont vulnérables, surtout lorsqu'il fait froid et ne viennent pas spontanément demander l'aide dont elles auraient besoin. C'est pourquoi le Ville, son CCAS et des partenaires associatifs s'organisent pour aller au devant de cette population.

Le CCAS a mis en place une équipe médico-sociale de rue, composée d'un travailleur social, d'une infirmière et d'un médiateur. Elle est chargée d'un travail de lien et d'accompagnement social auprès des personnes repérées sur le territoire de la ville.

En soirée, et de manière renforcée en hiver, l'équipe médico-sociale de rue participe à des maraudes, en alternance avec quatre associations partenaires : les Restaurants du Cœur, Médecins du Monde, l'Ordre de Malte et la Croix-Rouge départementale. Les maraudes vont à la rencontre des personnes qui dorment dehors, pour apporter café chaud ou soupe, proposer une aide et un hébergement pour la nuit.

Un réseau d'aides (alimentaire, vestimentaire…) et d'écoute

De nombreuses autres associations caritatives proposent des services ouverts aux personnes en grande précarité. C'est un réseau d'aide précieux et complémentaire du dispositif d'hébergement dont l'ensemble des points d'accueil est listé dans la plaquette "Se nourrir... Se vêtir... Se loger...", remise à jour annuellement par le Conseil départemental.

 
Plaquette d'information - Se nourrir, se vêtir, se loger...

PDF - 119KB

Télécharger  

Contact

Centre communal d'action sociale (CCAS)

Tél. +33 (0)3 68 98 64 58

Voir les coordonnées