Ajouter à mes favoris

Politique en faveur du livre et de la lecture

Strasbourg entend mener une politique ambitieuse autour du livre et de l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre : auteur·trice·s, illustrateur·trice·s, imprimeurs, maisons d’édition, librairies, médiathèques, grands événements littéraires.

Cette attention est guidée par le rôle historique que joue le livre à Strasbourg et dans sa région. Mais outre une richesse patrimoniale exceptionnelle, cette orientation vise à valoriser le livre en tant que véhicule de la pensée. Par-là, le livre et la lecture sont bien les agents de l’émancipation, du développement de l’esprit critique, du débat contradictoire, et l’une des modalités d’accès à l’exercice réel de la citoyenneté.

Cette politique s’incarnera particulièrement dans une démarche de candidature de Strasbourg au label de l’Unesco Capitale mondiale du livre ; elle permettra d’associer tous les acteurs actuels de la chaîne du livre tout en mettant en avant la perspective historique strasbourgeoise. La dimension contemporaine et citoyenne sera toutefois prépondérante dans l’approche de la candidature. La mobilisation des parties prenantes s’inscrira en outre à une échelle plus vaste que Strasbourg, et notamment transfrontalière, en lien avec l’Université, la BnU, le bassin rhénan, etc. Ce label n’est pas une fin en soi, la mobilisation des partenaires autour de cette candidature permettra de fédérer tous les acteurs de la chaîne du livre du territoire et d’initier des projets durables au bénéfice des habitant·e·s.

La politique en faveur du livre s’appuiera sur la force du réseau des médiathèques de la Ville et de l’Eurométropole. Une concertation large des habitant·e·s est prévue pour cerner leurs attentes en matière d’évolution de l’offre de lecture publique : équipements, collections, services associés, jours et horaires d’ouverture, tarifs, communication, etc. L’enquête amènera à dégager des pistes d’évolutions concrètes, auxquels les agent·e·s contribueront. Cette démarche irriguera les chantiers des années à venir.

Une nouvelle dynamique sera proposée pour le temps fort des Bibliothèques Idéales, visant à une participation élargie des libraires comme des médiathèques de la Ville et de l’Eurométropole. Deux temps sont désormais prévus chaque année, l’un en septembre, l’autre en janvier, de sorte à élargir, en partenariat avec les médiathèques, les publics scolaires et à veiller à une plus grande équité territoriale de l’événement. Des moyens supplémentaires sont prévus pour accompagner ces évolutions.