Ajouter à mes favoris

Projet de prolongement de la ligne G du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS)

Avec 2,8 km de tracé supplémentaire depuis la gare de Strasbourg, la ligne G du BHNS desservira les boulevards de ceinture et les quais pour rejoindre le Parc de l’Etoile. C’est 7 nouvelles stations, des pistes cyclables sur l’ensemble du parcours, plus de correspondances… mais pas seulement ! Grâce au BHNS, c’est aussi plus de rapidité et plus de confort.

Contexte

Le projet de prolongement de la ligne G du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) s’inscrit dans une nouvelle phase de développement du réseau de transports en commun. Ce dernier est essentiellement construit selon un mode radial, son évolution passe par une étape nécessaire de consolidation visant d’une part, à redonner des marges au réseau tramway du centre-ville en créant des itinéraires alternatifs permettant d’éviter les nœuds centraux proches de la saturation et d’autre part de compléter la desserte du cœur métropolitain.

Projet de prolongement de la ligne G du BHNS

Le projet de prolongement de la ligne G du BHNS doit permettre, à l’horizon 2020, de relier la Chambre des métiers à Schiltigheim au parc de l’étoile à Strasbourg en passant place de la gare.

Le tracé soumis à la concertation empruntera successivement depuis la place de la gare : les boulevards de Metz, Nancy et Lyon puis les quais Louis Pasteur, Menachem Taffel et Fustel de Coulanges en desservant l’actuelle entrée du Nouvel Hôpital Civil avant d’arriver au terminus provisoire du parc de l’étoile.

Les enjeux du projet

  • Offrir des liaisons directes et performantes entre la gare, le nouvel hôpital civil et les quartiers sud.
  • Multiplier les possibilités de correspondances avec le réseau de tramway.
  • Créer une alternative à la liaison tramway Gare/Étoile en desserrant le nœud Homme de fer.
  • Améliorer la performance globale du réseau de transport en commun.
  • Agir sur la qualité de l’air et les nuisances sonores en créant une alternative performante à la voiture individuelle.

Déroulement de la concertation

Afin de débattre et d’enrichir le projet, une première étape de concertation se déroulera du 22 mai au 25 juin 2018. Les remarques et suggestions seront prises en compte lors de la rédaction du cahier des charges destiné au cabinet d’étude en charge du projet.

  • Mai-juin 2018 : concertation publique
  • Décembre 2018 : approbation du bilan de la concertation par le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg et lancement de l’avant-projet
  • Fin 2019 : approbation par le Conseil de l’Eurométropole de Strasbourg de l’avant-projet et de l’engagement de la procédure d’enquête publique.
  • 2020 : Déclaration d’utilité publique
  • 2021 : Mise en service

Les enrichissements de la concertation

Le bilan de la concertation initialement prévu au conseil d’Eurométropole de septembre 2018 a été finalement été approuvé en décembre 2018.

Le projet soumis à concertation prévoit de réaliser :

  • un prolongement de la ligne G de BHNS de 2,8 km environ vers le Sud en passant sur les voiries existantes par les boulevards Ouest ceinturant le centre-ville de Strasbourg ;
  • 7 nouvelles stations aux normes accessibilité ;
  • 3 nœuds de correspondance avec le réseau de tramway (Station Porte Blanche, Laiterie et Etoile/Bourse) ;
  • l’amélioration et la création de cheminements piétons et cycles, y-compris la création d’une passerelle réservée aux piétons et cyclistes doublant au Sud le pont Louis Pasteur en franchissement de l’Ill ;
  • le réaménagement des espaces publics traversés et notamment des carrefours à feux, portant principalement sur le boulevard de Lyon à Strasbourg.

Deux variantes ont été présentées pour l’insertion de la ligne G de BHNS sur le boulevard de Lyon :

Variante 1 : Le BHNS circule en site propre sur une plateforme centrale. Pour cela, l’autorisation d’abattre 137 arbres existants sur le boulevard de Lyon doit être recherchée. 120 arbres environ pourront être replantés sur le boulevard en double alignement dans le cadre du nouvel aménagement à raison d’un entraxe de 7 à 8 m. 49 arbres supplémentaires environ devront être abattus dont 40 sur le parc de l’Etoile. De nouvelles plantations seront mises en œuvre aux abords du projet et sur le secteur du parc de l’Etoile afin d’aboutir à une compensation globale et intégrale au moins équivalente au nombre d’arbres supprimés ;

Variante 2 : Le BHNS circule en site propre latéral avec deux couloirs de bus spécifiques. Pour cela, la plupart des arbres existants sur le boulevard de Lyon pourra être conservée. 49 arbres environ devront être abattus dont 40 sur le parc de l’étoile. De nouvelles plantations seront mises en œuvre aux abords du projet et sur le secteur du parc de l’étoile afin d’aboutir à une compensation globale et intégrale au moins équivalente au nombre d’arbres supprimés.

 

Un bilan de la concertation avait été initialement proposé pour avis au Conseil municipal de Strasbourg puis pour approbation au Conseil de l’Eurométropole de septembre 2018.

La question de l’abattage d’arbres boulevard de Lyon ayant suscité une vive émotion le Maire de Strasbourg a demandé un report de la délibération pour complément d’analyse sous deux mois grâce à la constitution d’un groupe de travail afin de mieux concilier les exigences en matière de transport et en matière environnementale.

Les travaux du groupe réuni en octobre-novembre 2018 ont permis d’améliorer la compensation in situ de la coupe de 137 arbres d’alignement du boulevard de Lyon, concernant la variante 1, par la remise en place de 120 arbres, en lieu et place des 80 initialement prévus. Cette reconstitution d’alignements avec une inter-distance de 7 à 8 mètres permettrait de planter des arbres avec un gros développement et de conserver un aspect dense et régulier.

Par ailleurs, en sus des aménagements arborés d’ores et déjà prévus dans le secteur "Laiterie" du quartier centre-gare, le groupe de travail a proposé la création d’un nouveau parc arboré sur le parking nord de la caserne Marcot, côté ouest du pont Louis Pasteur pour les variantes 1 et 2. Il est proposé d’associer l’étude de faisabilité de cette opération dans le cadre des études ultérieures d’avant-projet et environnementales de mise en œuvre du prolongement de la ligne G du BHNS.

Sur la base des discussions issues de la concertation et portant sur les conditions d’insertion du boulevard de Lyon, il est proposé de poursuivre l’examen des deux variantes présentées étant entendu que du point de vue des logiques de transport public et d’insertion, c’est la variante 1, caractérisée par un aménagement en site central qui paraît la plus pertinente.

Dans tous les cas, le parti d’aménagement qui sera finalement retenu à l’issue des études d’avant-projet devra répondre aux objectifs suivants :

  • Permettre une cohérence d’ensemble sur l’aménagement des boulevards,
  • Faciliter la gestion des carrefours "Porte Blanche" et "Laiterie",
  • Permettre l’insertion d’un itinéraire cyclable sécurisé,
  • Maintenir une bonne couverture végétale tout en valorisant le patrimoine urbain,
  • Prendre en compte les préoccupations du public et du conseil de quartier.

 

Téléchargez la plaquette d’information