Ajouter à mes favoris

Théâtre national de Strasbourg

Le seul théâtre national français implanté en région

Issu du Centre Dramatique de l'Est créé en 1946, le TNS est depuis 1968 le seul théâtre national français implanté en région. Il réunit une troupe de comédiens permanents et l'Ecole supérieure d'arts dramatiques.

Il déploie ses activités sur deux sites : d'une part le siège avenue de la Marseillaise, qui abrite notamment deux salles de spectacle (les salles Bernard- Marie Koltès et Hubert Gignoux) ; d'autre part l'Espace Klaus Michael Grüber, 18, rue Jacques Kablé, qui comprend deux salles (Studio Grüber et Hall Grüber).

Voué à la création et particulièrement ouvert au théâtre européen, il présente en moyenne 15 spectacles par saison, parmi lesquels des créations avec la troupe d'acteurs permanents, des coproductions et des spectacles accueillis, dont certains en langue étrangère surtitrés en français, soit autour de 180 représentations par saison. L'esprit général de la programmation s'attache à défendre la diversité des paroles et des gestes artistiques, résolument contemporains même lorsqu'ils s'appuient sur des textes classiques.

Siège du Parlement d'Alsace-Lorraine, Landtag puis conservatoire

Situé face au palais impérial sous le Reichsland, de 1871 à 1918, ce bâtiment occupait alors la place d'honneur à l'entrée de la Neustadt. De style néo-Renaissance, construit entre 1888 et 1892 par les architectes August Hartel et Skjold Neckelmann, il fut d’abord le siège du parlement d’Alsace-Lorraine (la Délégation ou Diète), devenu le Landtag (parlement) après la réforme constitutionnelle de 1911. Après 1918, le lieu est transformé en conservatoire, la salle des débats accueillant des spectacles et des représentations théâtrales.

Endommagé par les bombardements de 1944, le bâtiment doit être reconstruit (1952-1955) : le chantier permet notamment la création d’une salle de concert et d’un lieu de travail pour le centre dramatique de l’Est. Ces travaux seront poursuivis en 1970, avec la rénovation de la grande scène, la construction d’une seconde salle polyvalente et la restructuration des lieux de travail de l’école d’art dramatique.

Le
25.09
Suite n°4 : Encyclopédie de la parole / Lacoste, Macé, Roux, Ictus
Théâtre national de Strasbourg - 1 avenue de la Marseillaise - 67005 Strasbourg
Nos paroles reflètent le monde, et à l’ère de l’explosion des flux de communication, elles s’envolent en d’incommensurables nuages, vaporeux, immaîtrisables. Y chercher l’ordre absolu, tâche sisyphéenne. Abdiquer devant une page noircie à outrance, défaite de la pensée. Prêter l’oreille aux choses, se laisser fasciner par l’hétérogène, ou encore ausculter plutôt que juger et détruire, comme le préconisait Nietzsche — telle est l’issue expérimentée par Joris Lacoste et les contributeurs de l’Encyclopédie de la parole depuis 2007. La Suite no 4 en est le dernier opus.Sur scène, les acteurs ont disparu. Seuls demeurent les documents sonores, d’étranges personnages témoins de l’oralité contemporaine, et les musiciens de l’ensemble Ictus. Projetées dans l’espace théâtral, les paroles prononcées dans plus d’une vingtaine de langues entrent en gravitation pour révéler leur musicalité. Ainsi orchestrées, des situations d’apparence ordinaire et volontairement disparates convergent pour délivrer leurs inflexions profondes. Des voix lointaines, absentes, reconnues ou anonymes, parfois réprimées, mais aussi des fantômes, un rêve éveillé, l’exil et ses chemins, le tableau d’une jouissance… sont quelques-unes des figures de ce theatrum mundi polyphonique dont Pierre-Yves Macé et Sébastien Roux signent respectivement la composition instrumentale et électroacoustique. Une dramaturgie de l’écoute inédite qui marque le retour de Musica au Théâtre National de Strasbourg.
Le
26.09
Suite n°4 : Encyclopédie de la parole / Lacoste, Macé, Roux, Ictus
Théâtre national de Strasbourg - 1 avenue de la Marseillaise - 67005 Strasbourg
Nos paroles reflètent le monde, et à l’ère de l’explosion des flux de communication, elles s’envolent en d’incommensurables nuages, vaporeux, immaîtrisables. Y chercher l’ordre absolu, tâche sisyphéenne. Abdiquer devant une page noircie à outrance, défaite de la pensée. Prêter l’oreille aux choses, se laisser fasciner par l’hétérogène, ou encore ausculter plutôt que juger et détruire, comme le préconisait Nietzsche — telle est l’issue expérimentée par Joris Lacoste et les contributeurs de l’Encyclopédie de la parole depuis 2007. La Suite no 4 en est le dernier opus.Sur scène, les acteurs ont disparu. Seuls demeurent les documents sonores, d’étranges personnages témoins de l’oralité contemporaine, et les musiciens de l’ensemble Ictus. Projetées dans l’espace théâtral, les paroles prononcées dans plus d’une vingtaine de langues entrent en gravitation pour révéler leur musicalité. Ainsi orchestrées, des situations d’apparence ordinaire et volontairement disparates convergent pour délivrer leurs inflexions profondes. Des voix lointaines, absentes, reconnues ou anonymes, parfois réprimées, mais aussi des fantômes, un rêve éveillé, l’exil et ses chemins, le tableau d’une jouissance… sont quelques-unes des figures de ce theatrum mundi polyphonique dont Pierre-Yves Macé et Sébastien Roux signent respectivement la composition instrumentale et électroacoustique. Une dramaturgie de l’écoute inédite qui marque le retour de Musica au Théâtre National de Strasbourg.
Le
27.09
Suite n°4 : Encyclopédie de la parole / Lacoste, Macé, Roux, Ictus
Théâtre national de Strasbourg - 1 avenue de la Marseillaise - 67005 Strasbourg
Nos paroles reflètent le monde, et à l’ère de l’explosion des flux de communication, elles s’envolent en d’incommensurables nuages, vaporeux, immaîtrisables. Y chercher l’ordre absolu, tâche sisyphéenne. Abdiquer devant une page noircie à outrance, défaite de la pensée. Prêter l’oreille aux choses, se laisser fasciner par l’hétérogène, ou encore ausculter plutôt que juger et détruire, comme le préconisait Nietzsche — telle est l’issue expérimentée par Joris Lacoste et les contributeurs de l’Encyclopédie de la parole depuis 2007. La Suite no 4 en est le dernier opus.Sur scène, les acteurs ont disparu. Seuls demeurent les documents sonores, d’étranges personnages témoins de l’oralité contemporaine, et les musiciens de l’ensemble Ictus. Projetées dans l’espace théâtral, les paroles prononcées dans plus d’une vingtaine de langues entrent en gravitation pour révéler leur musicalité. Ainsi orchestrées, des situations d’apparence ordinaire et volontairement disparates convergent pour délivrer leurs inflexions profondes. Des voix lointaines, absentes, reconnues ou anonymes, parfois réprimées, mais aussi des fantômes, un rêve éveillé, l’exil et ses chemins, le tableau d’une jouissance… sont quelques-unes des figures de ce theatrum mundi polyphonique dont Pierre-Yves Macé et Sébastien Roux signent respectivement la composition instrumentale et électroacoustique. Une dramaturgie de l’écoute inédite qui marque le retour de Musica au Théâtre National de Strasbourg.

Tarifs, horaires, informations pratiques du TNS.

Les billets sont également en vente au 5e Lieu.

  • Tram B, C ou E - arrêt République
  • Bus 6, 15a ou 72 - arrêt République
Mentions d’information
(Article L114-8 Code des relations entre le public et l’administration)

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg, 1 parc de l’étoile, 67076 Strasbourg Cedex, traitent vos données à caractére personnel collectées via ce formulaire de contact dans le but de répondre à votre demande.

Ce traitement est réalisé par l’envoi d’une réponse immédiate ou le transfert de votre demande vers le service de la collectivité concerné. Les données collectées dans le cadre de ce traitement sont de type "données d’identification" uniquement. Les destinataires des données sont les Directions et/ou les services de la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg concernés par la demande. Vos données sont stockées dans notre outil de création de formulaires et seront supprimées dans les trois mois suivant le traitement de votre demande. Les données sont également conservées dans notre systéme de messagerie interne pendant toute la durée de traitement de votre demande et sont supprimées immédiatement aprés qu’une réponse vous ait été envoyée.

Conformément au Réglement (UE) 2016/679 du Parlement Européen et du Conseil du 27 avril 2016, réglement général sur la protection des données (RGPD) et à la Loi n°78-17 du 6 janvier 1978, loi informatique et libertés (LIL), modifiée, vous avez un droit d’accés, de rectification, d’effacement, d’opposition, de limitation du traitement et de portabilité des données que vous pouvez exercer en vous adressant à la Délégation à la Protection des Données, Ville et Eurométropole de Strasbourg, 1 parc de l’étoile, 67076 Strasbourg Cedex ou par courriel à dpo@strasbourg.eu ou via le formulaire dédié.

Si vous estimez, aprés nous avoir contactés, que vos droits "Informatique et Libertés" ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Coordonnées

1 avenue de la Marseillaise
BP 40184
67005 Strasbourg

Téléphone : +33 (0)3 88 24 88 00

Voir le site

Voir la page Facebook